Déclaration du Porte-parole de Union Européenne sur les violences en République Démocratique du Congo

Les violences qui ont éclaté aujourd’hui dans la ville de Kinshasa par la police suite à la non-convocation des élections Présidentielles dans les délais Constitutionnels.

 L’Union européenne appelle tout les partis à faire preuve de retenue. Elle rappelle la responsabilité individuelle de tous les acteurs, y compris des responsables des institutions chargées de la justice et de la sécurité qui doivent agir en strict respect de l’Etat de droit et des droits de l’homme.
La crise ne saurait être résolue par la violence, quelques soit  la source d’où elle vienne. Les faits de cette journée rappellent l’extrême urgence de parvenir à la conclusion d’un dialogue politique inclusif, et substantiel dont les résultats seront respect des Principes Constitutionnels ainsi que de la résolution 2277 du Conseil de Sécurité de l’ONU.
Il est nécessaire que le calendrier électoral soit connu, plus vite et que le rapport des élections présidentielle et législatives soit aussi possible.
Entre-temps, les libertés Fondamentales doivent être respectées, en particulier en ce qui concerne les médias, les forces politiques et la société civile.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Déclaration de principe destinée à la consommation de l’opinion européenne surtout. Les droits de l’homme sont violées depuis 1996 en RDC par ceux qui l’ont agréssée et occupée. A bas mots, on évalue à plus de 10 millions de morts dans ce pays, dont plus de 2/3 tombés sous les bals des hommes de Kagame, l’homme à tout faire des occidentaux dans cette région. Le calendrier électoral dontle porte-parole parle et le dialogue inclusif, ne sont que des subterfuges qui enfument encore plus les congolais. Les vraies solutions, adaptées aux problèmes de la RD Congo, sont bien connues de ce porte-parole. Laissez les congolais se débarrasser de cette occupation étrangère et les choses redeviennent normales dans l’immédiat, car les congolais discuteront entre eux comme lors de la Conférence Nationale Souveraine, sans médiateur ni facilitateur, et poseront les vrais problèmes et donneront les vraies solutions. Assez de l’hypocrisie, et c’est triste de constater que même les grands ensembles qui se disent démocrates et respectueux des Droits humains, se donnent à ce genre de spectacle. C’est tout simplement honteux!

  • Ce sont les choses qu’ils disent tous les jours, sans rien faire de concrets, ces aventuriers de l’Union Européenne. Eh, on n’est pas dupes. Que l’Union Européenne cesse avec son hypocrisie. Ils savaient que Kabila ne saura en aucun cas organiser les elections.
    Le peuple congolais est debout, et ce n’est que le début. On va même chasser l’Union Européenne de notre pays si il le faut!!