Quand Mende et Atundu attaquent les sénateurs américains

Une nouvelle Résolution du Sénat américain, demandant au président de la République démocratique du Congo, vient d’être prise, alors que les Congolais concluent leur dialogue ce samedi 17 septembre à la cité de l’Union africaine, après 16 jours de travaux.

Joint ce 17 septembre, le porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende Omalanga, explicite qu’il ne s’agit pas du Sénat américain, mais « un groupe de sénateurs à qui Moïse Katumbi a donné de l’argent pour faire cette déclaration qui n’engage que ses auteurs ». Le ministre des Médias du gouvernement congolais estime qu’il n’est pas aisé de répondre aux individus, plutôt qu’aux institutions. « Je préfère parler de choses beaucoup plus importantes que répondre à ces gens », conclut-il.

Atundu renvoie les sénateurs américains à l’arrêt de la Cour constitutionnelle

Réagissant à la Résolution 479 du Sénat américain qui instruit le président Joseph Kabila de quitter le pouvoir au terme de son mandat, le porte-parole de la Majorité présidentielle (MP), André-Alain Atundu Liongo, déclare « qu’ils soient des sénateurs, que ça soit le Sénat, le congrès ou même l’État américain, ils doivent savoir très bien que la logique constitutionnelle de la République démocratique du Congo ne le permet pas ». Il sur le respect de la Loi fondamentale.

Résultat de recherche d'images pour

Joint ce samedi 17 septembre 2016, le porte-parole de la MP renvoie les sénateurs américains à l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui a déjà interprété les dispositions de l’article 70 de la loi des lois, selon lesquelles en cas de non élection, le président reste en fonction pour assurer la continuité de l’État.

« Qu’ils ne soient pas d’accord avec la Cour constitutionnelle, c’est leur droit », ajoute-t-il.

Ce cadre de la MP ne souhaite pas que l’on crée une situation « à la syrienne en République démocratique du Congo ». Car, poursuit-il, pendant longtemps, les grandes puissances ont pensé que le président Bachar n’était pas un élément de la solution.

Il rappelle que la RDC n’est pas dans ce cas de figure car il n’y a pas de crise violente.
« Nous sommes en dialogue pour éviter un malentendu dramatique autour de l’appréciation de l’article 70, sur base d’un processus consensuel ».

Signalons que ce dialogue politique, sauf changement de dernière minute, se clôture ce samedi 17 septembre dans l’après-midi.


MCNTEAM

6 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Toute résolution issue du parlement américain (USA) est une émanation de la majorité des parlementaires voilà un bel exemple entre autres de la DEMOCRATIE que la RDCONGO devrait s’inspirer !!!
    Au regard des PROTESTATIONS des autorités congolaises face à la résolution des parlementaires américains, la RDCONGO n’a qu’à rompre ses relations diplomatiques avec les Etats-Unis (USA) , cette procédure apparaîtrait aux yeux des congolais comme un signe d’éloignement de la DEMAGOGIE !!!

  • Les sanctions américaines ne visent pas le pays appelé République Démocratique du Congo mais, les personnes qui ne payent pas leurs impôts notamment au pays sous-développé en transférant aux USA pays déjà riche les biens matériels et financiers qu’elles ont certainement acquis frauduleusement au regard des valeurs transférées à l’étranger et en rapport de leurs revenus pour ces individus malhonnêtes et inciviques. Par ailleurs, d’autres individus en RDCONGO s’attendent aussi à des sanctions d’où l’empressement de condamner d’avance la politique des Etats-Unis en évoquant à tord que les USA sont entrain de s’ingérer dans les affaires d’un pays souverain !!!
    Les sanctions américaines frapperont aussi certaines autorités des pays du tiers monde qui ne respectent pas LE DROIT DE L’HOMME dans leurs pays sous-développés, c’est le cas de la RDC, les sanctions seront aussi appliquées aux auteurs de l’EVASION FISCALE, aux auteurs des PILLAGES DES RESSOURCES MINIERES, TRAFICS DES MATIERES STRATEGIQUES, VOLS, ABUS DE CONFIANCE, DETOURNEMENTS DES DERNIERS PUBLICS, RECELS ET CORRUPTIONS. Toutes ces justes mesures ne sont-elles pas de nature à aider les pays sous-développés à quitter de leur marasme économique ??? !!!

  • Une grande puissance qui ne respecte pas les autres et qui pense qu’à la guerre nous la considérons très dangereuse. Les Autorités Politiques de la République Démocratique du Congo n’ont pas besoin de tué les Congolais, nous voulons protégé notre peuple. Nous connaissons que les grandes Puissances sèment les troubles partout dans des pays faibles qui sont riches en minéraux uniquement pour s’enrichir dans le sang. Un politicien Congolais qui osera provoquer la guerre au Congo s’attendra au purs, nous, nous battrons pour sauvé notre pays. Israël se batte avec les armes pour se protégé contre ses ennemis. J’ai besoin de 20 Pasteurs seulement pour percé les murs du Sénat et Parlement Américains et à ailleurs. A l’époque de Mobutu nous avions joué ce rôle. Tous nous avons des relations aux Etats-Unis d’Amérique et aussi prêt des autres grandes puissances.

    • Pensons a ce que ces soit disant grandes puissances ont fait en Libye. Aujourd’hui le peuple libyien souffrent, avec une dette que l’on ne peut imaginer. Aujourd’hui le monde reconnait le complot de Cameron et Sarkozy. Il y a quelque chose que ces grandes puissances cherchent en RDC. Voulons-nous tomber dans de telles situations?

    • Mais quoi de plus simple si ce n’est de demander a Mr Kabila de quitter simplement le pouvoir? C’est lui le vrai probleme, pourquoi cacher les mots. Qu’il quitte, et tout reviendra dans l’ordre!

  • Mais quoi de plus simple si ce n’est de demander a Mr Kabila de quitter simplement le pouvoir? C’est lui le vrai probleme, pourquoi cacher les mots. Qu’il quitte, et tout reviendra dans l’ordre!
    Mr Kabila et AMP, on ne veut plus de vous, quittez svp, et les congolais auront la paix!



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831