Dialogue : la tête de Matata mise à prix ?

Outre l’entame des élections par la présidentielle, l’opposition au Dialogue à l’UA a exigé la démission du gouvernement actuellement en fonction.

Selon un délégué de la Société civile qui a pris part à la réunion de la Commission « Élections », les délégués de l’opposition ont accusé le Premier ministre Matata et son équipe de priver la Ceni des moyens pour organiser les élections dans le délai. Valentin Vangi a dévoilé que Kamerhe et les siens ont concédé à la refonte du fichier, tel que proposé par la Ceni, pour obtenir en contrepartie le départ du gouvernement.

A l’en croire, l’opposition a aussi soutenu la recomposition de la Ceni qui, selon elle, est également coupable de l’impasse actuelle.

Kodjo consulte

Le facilitateur désigné par l’Union africaine pour le Dialogue en République démocratique du Congo, le Togolais, Edem Kodjo vient de rentrer sous les projecteurs de la scène politique nationale. Face à la crise survenue le lundi 12 septembre à la cité de l’UA, Kodjo tente de ramener la composante opposition, qui a claqué la porte, sur la table des négociations, afin d’aplanir les divergences avec les autres parties.

Notons que suite à la fronde menée par Kamerhe, c’est Léonard She Okitundu, acteur de la Majorité, qui avait appelé le facilitateur à entrer en jeu pour surmonter cet impasse.
MCNTEAM / mediacongo.net

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire