Il est reproché à Makiashi d’avoir par deux fois trafiqué la liste de PALU au dialogue en y glissant frauduleusement son nom. «Le PALU devait déléguer 9 personnes au dialogue. Il y avait déjà 3 et
il en restait 6. Il y a eu des réaménagements avec la Majorité présidentielle. Curieusement le débat a été très tendu entre Aubin Minaku et les représentants du PALU qui ont découvert le nom du vice-Premier ministre Makiashi sur la liste PALU alors que sur la mouture initiale, élaborée avec l’aval du patriarche, Makiashi n’y figurait pas», confie une source proche du dossier. Aux dernières nouvelles, Makiashi, déjà déclaré persona non grata au meeting du 52ème anniversaire du parti à N’Djili, a été remplacé par
le député national Noël Botakile, ancien ministre de l’Environnement dans le gouvernement provincial de la ville de Kinshasa.

Tino MABADA