Dialogue : Kodjo encore en difficulté

Convoqué du 23 au 27 août, le Comité préparatoire n’a pas pu se réunir mercredi suite
à l’absence de la MP qui s’est retirée en dehors du centre-ville.

Sur les différents badges destinés à la presse, distribués le jour de l’ouverture, il est bien indiqué que le Comité préparatoire du Dialogue se tiendra du 23 au 27 août. Mercredi 24 août, il n y a pas eu la poursuite des travaux en groupe, pourtant annoncés à l’Hôtel Béatrice qui abrite cette réunion préparatoire du Dialogue. Edem Kodjo qui a affiché son optimisme lors de son allocution inaugurale, doit à cet instant bien s’interroger sur la suite de la partition qu’on lui attribue à jouer.

Le Facilitateur désigné a annoncé tambours battants le début des travaux du Comité préparatoire, sans avoir au préalable maitrisé tous les contours sur la libération des prisonniers politiques et d’opinion, ainsi que la réouverture de deux médias proches de l’Opposition. Coaché depuis son arrivée au pays par les milieux proches du pouvoir, Edem Kodjo s’est trouvé associé à une conférence de presse qui n’était pas en principe son affaire. Et il s’est fait griller sans le savoir en soulevant haut et fort que les préalables soulevés ont été satisfaits.

Il ne manque pas de constater les dégâts de sa confiance aveugle, au regard de différentes contestations enregistrées après les décisions annoncées par Alexis Thambwe Mwamba, en présence des médias tant nationaux qu’internationaux, sans oublier les officiels agissant généralement dans l’ombre.

Avec tout le retard pris par le fameux Dialogue, il est quand même étonnant de constater que la journée d’hier est passée sans la poursuite des travaux du Comité préparatoire.

Cela, à cause de l’absence des membres de la Majorité présidentielle qui avaient fait le déplacement du Plateau des Bateke pour une réunion stratégique. Ils en ont l’habitude de se retrancher à la ferme présidentielle de Kingagakati. Visiblement très joyeux le mardi 23 août, les sociétaires de la MP ont de quoi encore à s’inquiéter, quand leur forum est boudé même par des personnalités présentes dans les institutions politiques, sans oublier leurs infiltrés dans l’opposition se trouvant sérieusement en difficulté de convaincre leurs membres qui ont cru en eux pendant longtemps sur parole.

L’inclusivité du Dialogue posant problème, le porte-parole de la Monusco a indiqué que les efforts continuent auprès de toutes les parties prenantes en faveur de la crédibilité du Forum. Félix Prosper Basse l’a affirmé hier mercredi 24 août, lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations unies organisée à Kinshasa.

Le report d’hier, suivi de la déclaration faite par la Monusco, n’est pas une coïncidence hasardeuse. Edem Kodjo n’est pas au bout de ses peines. Il est allé vite en besogne, sans avoir maitrisé tous les paramètres d’un Dialogue qui risque de se tenir sans aucune référence à la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, sous laquelle agit la communauté internationale.

Par KerK

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Kodjo joue un jeu tres sale pourquoi ne me vait il pas voire ou comprendre pour ne pas dire accepter que les demands de l’opposition n’ont pas etaient satisfaites en plus comprendre que la liste des prisonniers presentee par le gouvernement demontre suffisament que le pouvoir joue un jeux suicidaire dont lui meme risque d’etre le premier victime