Reprise des travaux du Comité préparatoire du dialogue

Ces travaux ont été suspendus pour permettre aux délégués à ces assises de s’imprégner des documents mis à leur disposition avant d’émettre leurs avis et appréciations.

En effet, à l’ouverture des travaux, la facilitation avait mis à la disposition des participants des documents de travail contenant l’avant-projet de la « feuille de route » qui devrait être amendé.

Les participants au comité préparatoire ont pour rôle  d’amender l’avant-projet de la « feuille de route » initié  par le groupe de travail et les experts du bureau du facilitateur.

Cette feuille de route comporte des principes  et des normes  de base pouvant servir au dialogue.

Le comité va également préparer l’aspect normatif, examiner les questions liées à la logistique, au matériel, déterminer la date, le lieu ainsi que le nombre des participants pour la bonne tenue du dialogue.

Les réflexions et les recommandations du comité préparatoire, selon le facilitateur, serviront de base au préparatif  du dialogue national proprement dit.

Rappelons que le facilitateur du dialogue national, Edem Kodjo, a procédé depuis mardi à Kinshasa, au lancement effectif des travaux du comité préparatoire du dialogue politique national inclusif, en présence des représentants des Nations Unies, de l’Union européenne, de l’Union africaine, de la SADC, de la CIRGL, des  chefs de missions diplomatiques accrédités en RDC, des membres du gouvernement ainsi que des parties prenantes à ce forum national.

Il a indiqué, dans son mot d’ouverture, que les travaux du comité préparatoire constituent la première étape du lancement du processus du dialogue national inclusif. Pour lui, cette séance inaugurale des travaux du comité préparatoire n’est pas une rupture mais le début d’un processus qui permettra tous les contacts pour réunir toute la grande famille congolaise autour d’un idéal commun : « la sauvegarde de la patrie ».

Le comité préparatoire aura pour rôle non seulement de préparer l’aspect normatif, de faire avancer les travaux de préparation, mais il s’occupera aussi de la logistique pour la bonne tenue du dialogue national et arrêtera la date, le lieu et le nombre de participants au dialogue, a-t-il dit. Les réflexions et les recommandations du comité préparatoire, selon le facilitateur, serviront de base au  dialogue national proprement dit.

ACP

(CL/Rei/Yes)

Leave a Comment

Laisser un commentaire