La CENCO: continue ses consultations pour la tenue du dialogue

Les évêques membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) se sont dit déterminés à poursuivre leurs contacts avec la classe politique et la société civile de la RDC pour la tenue effective de du dialogue national inclusif, lors d’une rencontre, mardi 16 août  à Kinshasa, avec  le facilitateur Edem Kodjo.

Le secrétaire général de la CENCO, Léonard Santedi a indiqué à l’issue de la rencontre  que les membres de la CENCO ont échangé avec le facilitateur sur les différentes rencontres qu’ils ont eues avec la classe politique et la société  en vue de la tenue du dialogue national en RDC.

Il a indiqué que lors de ces rencontres, les évêques   ont noté des divergences de points de vue des uns et des autres et qu’ils sont déterminés à poursuivre les contacts avec les parties concernées.

Il s’est dit toutefois optimiste quant aux perspectives de la tenue de ce dialogue car les évêques continuent à garder  l’espoir.

Pour Léonard Santedi, il peut y avoir d’obstacles mais pour les hommes de Dieu, l’espérance ne trompe jamais. Il y a de l’espoir qu’on va relever ces obstacles pour la tenue du dialogue, a-t-il dit.

Il a  réitéré la sollicitude pastorale  de la CENCO   en appui au facilitateur pour la tenue effective du  dialogue pour que le processus électoral soit relancé en RDC.

Selon Léonard Santedi, le facilitateur a apprécié l’initiative des évêques de la CENCO de poursuivre les contacts  avec la classe politique pour que tous les Congolais se retrouvent autour d’une table comme une famille pour dialoguer.

Selon lui, le facilitateur  a souhaité beaucoup de succès aux hommes de Dieu engagés d’apporter leur soutien pastoral.

Le facilitateur du dialogue national en RDC, Edem Kodjo avait sollicité l’implication de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) pour la tenue de ce  forum en RDC, lors d’une rencontre mercredi 10 août à Kinshasa avec les évêques membres de cette conférence.

Depuis cette date, les membres de la CENCO ont échangé avec la classe politique et la société civile  sur le bien fondé de la tenue de ce dialogue.

La délégation de la CENCO était composée  de Mgrs Marcel Untembi (président) et Fridolin Ambongo (vice-président), des abbés Léonard Santedi (secrétaire général) et  Donatien Nshole (secrétaire général adjoint).ACP/Fng/Mat/May

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • J espère que la Cenco ne s arretera pas à mi chemin comme d habitude.
    Je suggère :
    – que la Cenco organise une session extraordinaire avec tous ses membres pour assurer la modération collégiale du dialogue du début à la fin;
    -que l’Église catholique organise dans toutes ses paroisses, doyenné, diocèses des predialogues populaires en une journée selon un programme unique, un ordre du jour unique, les thèmes uniques les mêmes retenus pour le dialogue national;
    -que la Cenco organise un predialogue d’un coté avec « tous » les opposants au dialogue de Kabila et de l’autre côté avec tous les pros dialogue de Kabila au même moment, avec les mêmes thèmes et même ordre du jour en utilisant les Ntic pour aboutir à un dialogue unique inclusif virtuel……. a suivre

  • C’est une bonne initiative, mais des énergies doivent être déployées pour que ce Dialogue ne se transforme pas en une conférence nationale qui se permettrait de liquider la constitution en vigueur. Ce que nous souhaitons c’est amener les tenants du pouvoir et les pseudo_opposants vers la tenue des élections en protégeant cette constitution. Dialogue ou pas, les élections sont possible si les décideurs actuels s’y investissent avec amour et respect envers le souverain primaire au lieu de prioriser leurs intérêts liés à leur position.



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831