Pouvoir et opposition invités à « créer les conditions » d’un dialogue politique

Préoccupés par la situation délétère qui sévit en République démocratique du Congo, les soutiens du facilitateur du dialogue politique en RDC ont invité la majorité et l’opposition à revenir à la raison et créer les conditions propices à l’organisation d’un dialogue fort.

« Notre objectif est de contribuer à lancer le processus du dialogue le plus rapidement possible », fait savoir le groupe de soutien.

Ce groupe estime que pour que ce dialogue puisse avoir les effets et attentes escomptés, le pouvoir doit aller dans le sens de la libération des détenus politiques. Un préalable, selon eux pour enfin assister à l’avènement d’un climat de paix et de sécurité.

« La situation est critique. Si nous n’allons pas de l’avant pour le dialogue, il y a risque d’effritement de tout le processus », indiquent-ils.

Le groupe de soutien qui a consulté ces derniers jours plusieurs composantes de la classe politique rappelle qu’il n’est pas là pour se substituer au facilitateur.