Type to search

Actualité En continu Monde

Mort d’un « militant » de l’UDPS: la Police dément son appartenance au parti de Tshisekedi

Share

DIRECT.CD — La Police Nationale Congolais (PNC) laisse entendre, dans un communiqué, que le concerné ne serait pas un militant de l’UDPS. 

La Police Nationale Congolaise (PNC) a communiqué officiellement sur les incidents ayant causés la mort, hier à Kinshasa, d’un jeune homme que l’UDPS affirme être un de ses partisans.

Dans ce communiqué parvenu à la rédaction de Direct.cd, la PNC affirme que « les motards » ont « arborer l’infortuné des vêtements frappés des insignes de l’UDPS », avant de « ramener le corps à la permanence de la 10ème Rue ».

Pour rappel, des échauffourées ont opposé des militants de l’UDPS et les forces de l’ordre mardi 2 août autour du siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS)  situé à la 10e rue de la commune de Limete à Kinshasa.

Depuis, l’UDPS et la police ont chacune une explication de l’origine de ces incidents.

D’après Augustin Kabuya, attaché de presse d’Etienne Tshisekedi et chargé de communication adjoint du parti joint au téléphone par Radio Okapi en début de soirée, un militant de l’UDPS a été tué par balle par un militaire à la 15e rue de la commune de Limete.

Alertés, poursuit la même source, citée par Radio Okapi, les autres militants sont accourus pour récupérer le corps du jeune homme qu’ils ont amené au siège du parti avant l’intervention des forces de l’ordre.

« Il y a des militaires qui ont tué un combattant au niveau de la 15e rue. Quand les autres combattants sont allés récupérer le corps, ils l’ont amené à la permanence. On les a pourchassés jusqu’à la permanence. Au moment où nous parlons, la situation s’est dirigée même vers la résidence du président Tshisekedi [située à quelques mètres du siège du parti, NDLR]. Il y a des gaz lacrymogènes qui sont jetés dans la résidence du président Tshisekedi », raconte Augustin Kabuya à la Radio onusienne.

Dans un communiqué publié dans la soirée, l’UDPS a condamné « l’assassinat » d’un de ses « combattants » par un « élément de la Garde Républicaine ». Le parti a «condamné cet acte barbare et inhumain et a exigé la condamnation de ses auteurs par la justice».

Le communiqué intégral de la Police

Limete hier à a été saisie ce mardi à 14 heures au sujet de l’incident qui s’est produit à la hauteur de la morgue de l’hôpital Saint Joseph de Limete, incident qui s’est soldé par la mort d’un Jeune homme d’une trentaine d’année en la personne d’AUGY MPIANA atteint d’une balle tirée par un Militaire de faction au Motel FIKIN , appelé pour séparer la bagarre qui avait éclaté entre les deux familles une en provenance de Kingabwa et l’autre de Ngaba, venues pour récupérer les corps de leurs .

Lesdites familles se sont fait accompagner des quelques motards communément appelés « WEWA » parmi eux , un des motocyclistes jouant au cascadeur va finir sa course sur un Jeune homme de la famille de Ngaba .

C’est cet élément déclencheur qui va occasionner une bagarre rangée entre les deux familles .
Dépassé par les événements , les membres de la famille de Kingabwa iront solliciter le renfort du caporal César LOKALA de faction à proximité de l’Hôpital Saint joseph pour leur venir en aide .

Cherchant à ramener le calme , le caporal César LOKALA ouvrira le feu , une balle mortelle atteindra un membre de la délégation d’une des familles en conflit, qui va succomber sur le champ .

Les motards d’une des parties en conflit vont arborer l’infortuné des vêtements frappés des insignes de l’UDPS et vont ramener le corps à la permanence de la 10ème Rue , où les Militants de l’UDPS vont se mettre à bruler des pneus et à entreposer des emprises sur le petit boulevard et sur le boulevard LUMUMBA .

Informé de cette perturbation de l’ordre public , le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise va dépêcher sur place le Commandant Groupe Mobile d’intervention KIN EST à descendre illico presto pour rétablir l’ordre public .

A l’heure actuelle le calme est revenue et le trafic a repris son cours normal au niveau de la 10ème Rue.

Pour ce qui est du meurtre de Monsieur Augy MPIANA , 2 Militaires de faction au motel Fikin du Groupement Est du Camp Bumba dont le Caporal César LOKALA auteur du tir mortel ont été appréhendés et déférés à l’auditorat militaire pour être jugés en procédure de flagrance .
Le Corps de Mr Augy MPIANA a été récupéré de la Permanence de L‘UDPS par la Police Nationale et vient d’être acheminé à la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa .
Bilan corporel et matériel

Un capitaine des FARDC qui était dans le parage sera séquestré , blessé se fera libérer par la Police Nationale .

Un Bus de la Société SOFIDE complètement calciné .

Fait à Kinshasa , le 2 Aout 2016
Le Colonel Mwanamputu Empung
Porte Parole du Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise .

Tags:

You Might also Like