Ce que l’Envoyé spécial d’Obama et Tshisekedi se sont dit hier

Dans l’après-midi d’hier mardi 2 août, l’Envoyé spécial des Etats-Unis pour la Région des Grands-Lacs, Thomas Perriello, était de passage à la résidence du président de l’Union pour la Démocratie et le Pogrès Sociale (UDPS), Etienne Tshisekedi, pour une séance de travail avec ce dernier. Ce qu’ils se sont dit

Thomas Periello est venu, d’après des sources proches du parti d’Etienne Tshisekedi,  réitérer la position de son pays qui recommande la tenue des élections présidentielle et législatives dans les délais constitutionnels en vue d’une alternance pacifique en RDC. L’Envoyé de l’Administration américaine a toujours répété cette prise de position chaque fois qu’il a l’occasion de faire allusion à ce grand pays de la Région des Grands-Lacs.

La dernière fois qu’il a rencontré Etienne Tshisekedi, c’était à Bruxelles en juin quand ce dernier avait rencontré plusieurs opposants congolais à un conclave qui s’est soldé par la mise sur pieds du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement.

Ce regroupement a tenu dimanche dernier à Kinshasa un grand meeting au cours duquel le principal orateur, Etienne Tshisekedi qui est Président du Comité des sages de cette structure fédérative de l’opposition en RDC, a indiqué sa détermination de participer au Dialogue, mais sans Edem Kodjo. Il a été aussi rappelé la fin du second mandat de Joseph Kabila à la date du 19 décembre 2016.

Le diplomate américain qui a toujours insisté sur le respect de la Constitution en vigueur en RDC depuis le 6 février 2006 est venu prendre la température de la situation politique après le retour de cet acteur politique.

Pour bien jauger tous les enjeux dans ce pays situé au centre du continent africain, Thomas Periello est appelé à rencontrer les autres acteurs politiques congolais en vue d’une solution pour briser la méfiance au profit de plusieurs congolais à la recherche d’une bonne voie pour les élections crédibles, apaisées et démocratiques. Il a vivement recommandé au sortir de l’audience, la mise sur rail de toutes les voies pour relancer le processus du Dialogue politique inclusif.

Un incident déplorable est intervenu dans le périmètre de la résidence d’Etienne Tshisekedi où le corps d’un jeune sans vie a été acheminé à la Permanence de l’UDPS sur la 10ème Rue /Limete résidentiel.

Des hommes en tenue militaire ont tiré sur ce compatriote pour la simple raison qu’il aurait porté un habit avec l’effigie d’Etienne Tshisekedi ainsi que d’autres effets ayant trait à l’UDPS. Il a eu une altercation avec ses tueurs au niveau de la 15ème à Limete pendant qu’il était dans les courses pour sortir le corps d’un parent à la morgue de l’hôpital Saint Joseph.

Avec la Tempête des Tropiques.