DIRECT.CD — Alors que les opposants sont unanimes quand à leur demande au président Joseph Kabila de quitter le pouvoir le 19 décembre 2016 et d’organiser l’élection présidentielle dans “les délais constitutionnels”, la réalité semble un peu plus compliquée. Explications.

A en croire un collectif d’ONG, églises et mouvements citoyens, cela est encore possible d’organiser les élections présidentielles cette année.

En séminaire pendant 3 jours à Kinshasa, il propose un calendrier dit “chemin de la paix”, afin d’éviter toute violation du délai prévu par la constitution.

Sans dire comment il rendait cela possible, il pense encore possible d’organiser la présidentielle cette année “dans la paix, sans une nouvelle effusion de sang”, a dit à la clôture, le docteur Denis Mukwege (photo).

Espérant ainsi pousser la CENI à publier un calendrier conforme à la Constitution.

Selon lui, le dialogue national voulu par le président Joseph Kabila “n’exclut pas l’organisation de la présidentielle dans le respect strict de la Constitution”.

Ce calendrier prévoit “la convocation du corps électoral par la CENI en vue de la présidentielle le 19 septembre, la tenue de la présidentielle le 5 décembre” et “une passation de pouvoir “entre le président Joseph Kabila et le nouveau président élu le 20 décembre”, a annoncé Thierry Landu, le rapporteur du forum.

Qui menace de porter plainte contre le President Joseph Kabila s’il ne respecte pas ou ne fait pas respecter la constitution pour la tenue de l’élection présidentielle.

Le docteur Mukwege, directeur de hôpital de Panzi, à Bukavu (Sud-Kivu), a été investi “porte-parole des mouvements citoyens pour l’alternance”.

Plusieurs personnalités congolaises et étrangères, notamment le nonce apostolique en RDC, étaient présentes  lors de la clôture de ce forum.

Le President de la CENI a récemment annoncé qu’il n’est pas possible d’organiser une élection avant le mois de juin 2017 faute de fichier électoral.

La campagne d’enrôlement des électeurs au niveau national démarre ce dimanche 31 juillet par la province du Nord-Ubangi.