Evasion de quatre détenus en pleine audience au tribunal de Goma

Quatre prisonniers se sont fait la belle,mercredi, à l’issue d’une audience reportée au Tribunal de grande instance de Goma (TGI) faute de ministère public, a-t-on constaté sur place Un prisonnier, dont l’identité n’a pas été révélée, a été abattu par un policier de garde lorsqu’il voulait se soustraire à la justice alors que trois autres ont réussi à semer les agents de l’ordre pour disparaître dans la nature.

La scène s’est déroulée dans la salle des audiences du TGI/Goma après que la cour ait suspendu l’audience à cause de l’absence des magistrats qui devraient participer à l’audience du jour où une soixantaine de détenus devaient comparaitre

Ayant constaté la présence d’un seul policier commis à leur garde dans la salle, l’un des détenus a tenté de s’emparer de l’arme du policier. Profitant de la confusion, six autres détenus ont forcé la porte de la salle d’audience pour prendre le large.

C’est grâce à une équipe d’intervention de la police que les autres détenus ont été maitrisés après qu’un détenu a été abattu dans sa fuite. Trois autres n’ont pu être récupérés.

L’évasion des détenus est monnaie courante en RDC, souvent à cause de la vétusté des bâtiments, de l’insalubrité, de la surpopulation et de la faim.

Le 8 juillet 2015, la quasi-totalité des pensionnaires de la prison centrale de Lodja qui en hébergeait 27, s’étaient évadés de nuit à la faveur de l’obscurité. Sont restés dans l’établissement seulement deux prisonniers, un malade et le chef des prisonniers.

Une année auparavant, plus de 300 personnes s’étaient évadées de la prison centrale de Bukavu, dans le Sud-Kivu. Quatre personnes étaient mortes au cours des échanges de tirs entre les prisonniers et les soldats commis à la garde, alors que plusieurs autres étaient blessés. A croire le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, quarante-six prisonniers avaient été rattrapés.

La même année, dans la province de l’ex-Bandundu, 99 détenus, dont certains considérés comme dangereux, avaient également pris le large de la prison centrale de Kikwit, toujours la nuit, après avoir cassé la porte de leur cellule. Vingt seulement d’entre eux avaient été repris. Avec l’ACP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire