Urgent — La liberté provisoire refusée Koffi Olomide

DIRECT.CD — Arrêté et placé en détention, mais pas condamné, Koffi Olomide restera en prison en attendant vraisemblement son procès rapportent ses avocats.

Incarcéré mardi 26 juillet à Kinshasa pour « coups et blessures volontaires » sur l’une de ses danseuses, Antoine Christophe Agbepa Mumba, dit Koffi Olomidé, n’a, contrairement aux affirmations de médias, pas été condamné, précisent ses avocats.

Même son de cloche du côté des autorités judiciaires. « M. Koffi est inculpé pour coups et blessures volontaires, trouble à l’ordre public, et d’autres infractions », a déclaré un haut magistrat sous le couvert de l’anonymat. Détenu sous un mandat d’arrêt provisoire, le chanteur « sera présenté devant un tribunal dans cinq jours », a-t-il précisé.

Ce vendredi, la justice a refusée d’accorder une liberté provisoire à l’artiste, à la demande de ses avocats.

Chanteur populaire en Afrique, Koffi Olomide avait été filmé le 22 juillet à son arrivée à l’aéroport de Nairobi, au Kenya, en train de donner un violent coup de pied à l’une de ses danseuses.

Largement relayée par les réseaux sociaux, la vidéo de la scène avait provoqué une vague de condamnations. Le chanteur a été expulsé samedi du Kenya, où il devait donner un concert. Dans la foulée, les autorités zambiennes ont annulé son concert prévu cette semaine à Lusaka.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire