Léopards: « Florent Ibenge a reçu 200.000 USD pour ses arriérés de salaire! »

« Le Premier ministre  a donné des instructions pour payer Jean Florent Ibenge. Le ministère des Sports a appelé le coach pour harmoniser et avoir des précisions sur les 200.000 USD qu’il réclamait », affirme le secrétaire général aux Sports et Loisirs, Bathélémy Okito Oleka.

Le ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs, Denis Kambayi Cimbumbu, et le sélectionneur principal des équipes nationales de football de la RDC, Jean Florent Ibenge Ikwange, ont harmonisé sur la problématique des arriérés de salaire de ce dernier, a affirmé le secrétaire général aux Sports et Loisirs, Bathélémy Okito Oleka, lors de son passage sur la RTGA, une chaîne de radio-télévision kinoise.

Selon le chef de l’administration des sports de  la RDC, « le Premier ministre  a donné des instructions pour payer Jean Florent Ibenge. Le ministère des Sports a appelé le coach pour harmoniser et avoir des précisions sur les 200.000 USD qu’il réclamait. Le ministère devrait savoir s’il s’agissait du salaire, du loyer ou des billets de voyage. Et, pour preuve, Ibenge s’était lui-même rendu au cabinet du ministre Denis Kambayi pour harmoniser ensemble tout cela. »

Il s’est justifié à propos des rumeurs lui attribuant le fait d’avoir contredit l’entraîneur Ibenge sur le nombre de mois de ses arriérés en les mettant dans le chef de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) qui, selon lui, chercherait à lui régler des comptes en raison de sa lutte contre l’impunité.

Jean Florent Ibenge Ikwange avait révélé, le mardi 5 juillet dernier lors d’une conférence de presse tenue au siège de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), dans la commune de la Gombe, qu’il a six mois d’arriérés en affirmant que cette situation ne l’empêche « pas de faire son travail ». « Je ne me suis jamais présenté devant la presse pour en parler parce que je sais que ça va être payé. Mais ça ne m’a jamais empêché de travailler.Le circuit qui aboutit à la paie est long. On connaît la chaîne. Ça doit passer par la FECOFA, les ministères des Sports, du Budget, des Finances et la Banque centrale. », avait-il relevé avant d’ajouter qu’il y a « certaines pratiques auxquelles, moi, je n’adhère pas et qui s’appellent la maffia, peut-être ».

ACP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire