La Belgique, qui disputera son quart de finale de l’Euro 2016 aujourd’hui face au Pays de Galles  (21h00), compte sept joueurs d’origine congolaise et deux autres d’origine africaine disponibles dans son effectif. Mais seul Romelu Lukaku joue régulièrement, constate notamment Jeune Afrique.

Ils sont neuf. Jordan et Romelu Lukaku, Denayer, Kabasele, Fellaini, Dembélé, Origi, Batshuayi et Benteke. Pour l’instant, il n’y a guère que Romelu Lukaku, buteur d’Everton, qui a bénéficié de la confiance de Marc Wilmots, le sélectionneur des Diables Rouges.

Romelu Lukaku, chouchou du sélectionneur

Romelu Lukaku est le meilleur réalisateur de son équipe (2 buts) mais il est aussi le plus critiqué. « Contre l’Italie (0-2), il était détesté. Quand il a marqué deux fois face à l’Eire (3-0), il était adoré. Et comme il est resté muet lors des deux matches suivants – Suède (1-0) et Hongrie (4-0) – il subit à nouveau des critiques », résume Nordin Jbari, ancien international belge et premier joueur d’origine maghrébine appelé en sélection.

Les jokers de luxe

«Dans l’idée de Wilmots, c’est Christian Benteke qui aurait dû être titulaire plutôt que Romelu Lukaku », estime Nordin Jbari. Alors pourquoi l’attaquant d’origine congolaise a-t-il dû se contenter d’une dizaine de minutes de jeu depuis le début de l’Euro ? Sa seconde partie de saison à Liverpool, où Jürgen Klopp a fait de lui un second choix, fait qu’il a peu joué en club, ce qui se répercute aujourd’hui en sélection internationale.  « À mon avis, il va finir l’Euro dans la peau d’un remplaçant », Parie Nordin Jbari.

Cela devrait aussi être le cas de Michy Batshuayi, le futur attaquant de Chelsea. Appelé en sélection en mars 2015, le Bruxellois est considéré comme un joker de luxe, et le but qu’il a marqué face à la Hongrie deux minutes après avoir remplacé Romelu Lukaku ne devrait pas changer son statut. « Wilmots préfère malgré tout Lukaku car il est plus expérimenté. »

Les abonnés au banc de touche

L’absence de temps de jeu de Christian Kabasele, appelé de dernière minute, n’est une surprise pour personne, ni celle du frère Lukaku. Le peu de temps passé sur le terrain par Divock Origi s’explique pour sa part car il arrive en cinquième position dans la hiérarchie des attaquants définie par Wilmots.  

Le cas de Jason Denayer, lui aussi abonné au banc de touche, pourrait en revanche évoluer avec l’absence de Vermaelen face aux Gallois. Mais rien n’est sûr car « Denayer est en concurrence avec un autre joueur, Laurent Ciman », estime Jbari.

Et avant ce quart de finale, deux joueurs… lire la suite sur Jeune Afrique