Apollinaire Malu Malu frappé d’une «mystérieuse» maladie!

Apollinaire Malumalu va mal, très mal même. Notre perspicace confrère Congo Indépendant qui avait « spéculé » sur sa mort le 1er avril courant n’avait pas « vendu » un poisson d’avril et n’était pas très loin de la vraie vérité sur l’état du président de la CENI.
Alors que d’aucuns l’avaient annoncé en Suisse pour des soins médicaux appropriés à la suite d’un empoisonnement, le prêtre président de la CENI se trouvait plutôt à Jobourg en Afrique du Sud. Malumalu ne s’y trouvait pas pour des raisons touristiques.

En effet, le site Congoone affirme que l’abbé Malumalu est malade et qu’il a subi une trépanation pour enlever un caillot de sang au cerveau. Paralysé du côté droit, signale une source autorisée, Malumalu est très marqué sur le visage et porte désormais un « munyere », ce chapeau surnommé «impérium » que portent Etienne Tshisekedi et symboliquement ceux qui le reconnaissent comme le président élu en 2011 et qualifient Kabila Kabange d’avoir volé au peuple congolais sa victoire à l’élection présidentielle en 2011.

Un confrère kinois qui a rencontré Malumalu hier par un concours de circonstance atteste que le prêtre de Butembo a un débit très lent, une forme d’expression volontairement adoptée pour cacher les séquelles dues à la maladie. La situation semble d’ailleurs désespérée car Malumalu se déplace désormais en chaise roulante et le gouvernement  s’activerait à le renvoyer en Afrique du Sud pour y poursuivre le traitement que nécessite son état de santé du reste préoccupant.

Si l’incendie de sa résidence à Kinshasa est confirmée, comme c’est le cas de la trépanation qu’il a subie, on est en droit de s’interroger si l’ancien conseiller aux Services stratégiques à la présidence de la République et protégé de son évêque ne serait pas poursuivi par un signe indien, pardon congolais ?

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire