CHAN — Kinshasa explose: « biso te, Marie Misamu »

La victoire contre le Rwanda voisin au Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2016) a occasionné une véritable explosion de joie dans la capitale congolaise où des centaines de milliers de personnes sont descendu dans les rues, scandant assez bizarrement: « biso té, Marie Misamu +c’est ne pas nous, c’est Marie Masamu » .

Le succès des Léopards de la RDC face aux Amavubis du Rwanda est célébré à travers tout le pays.

Ce match disputé, samedi 30 janvier au stade Amahoro de Kigali, a permis aux fauves congolais d’accéder en demi-finale du Championnat d’Afrique des Nations (Chan 2016).

«Depuis  Walikale, Beni, Masisi et Rutshuru, nous avons chicoté les Rwandais. Nous les avons chicotés. Dieu a montré qu’il est Congolais» a scandé un habitant du Nord-Kivu sur RadioOkapi.net

Un autre Congolais, vivant à Bukavu (Sud-Kivu), a accusé l’arbitre d’avoir favorisé, en vain, les Rwandais.

«Dans la Province Orientale, je suis émotionné, rempli de joie et je ne sais comment manifester ma joie. L’arbitre n’était pas pour mais c’est Dieu qui l’a confondu», a commenté un Congolais depuis la ville de Kisangani (Tshopo).

Dans les rues de Kinshasa, des milliers de personnes ont marché, scandant parfois des cris en hommage à la soeur Marie Misamu, la diva congolaise du gospel décédée il y a plusieurs semaines, supposant que cette dernière est à la base de cette victoire contre l’ennemi jurée, le Rwanda.

En demi-finale, les Congolais croiseront le vainqueur du match Zambie-Guinée, le mercredi 3 février prochain.

La RDC avait remporté la première édition du Chan, en 2009 en battant le Ghana sur la marque de deux buts à Zéro en finale.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire