Des chars en partance pour Lubumbashi via Ilebo

Selon le site CongoIndépendant, qui cite des sources proches de l’Armée congolaise, les forces terrestres des FARDC viennent de réceptionner 40 chars achetés récemment en Ukraine par le général François Olenga. Sur décision de « Joseph Kabila », ces engins restent entreposés au Port de Kinshasa avant leur transfert au port fluvial d’Ilebo. Destination finale : l’ancienne Province du Katanga.

Depuis mi-septembre dernier, les observateurs font état d’une forte militarisation de l’ancienne Province du Katanga en général et le Haut Katanga en particulier. Une situation qui a commencé au lendemain de l’exclusion de sept partis (ACO de Dany Banza Maloba, ARC d’Olivier Kamitatu, MSR de Pierre Lumbi Okongo, MSSD de Christophe Lutundula Apala, le PDC de José Endundo Bononge, l’Unadef de Charles Mwando Nsimba et Unafec de Gabriel Kyungu wa Kumwanza). Cette situation s’est exacerbée, fin septembre, au lendemain de la double démission de Moïse Katumbi Chapwe du gouvernorat et du PPRD.

Les Lushois ne cachent plus leur étonnement du fait de ce déploiement des troupes à Lubumbashi. « Il n’ y a pas de conflit armé ici », disent-ils. D’aucuns se demandent si le pouvoir kabiliste n’aurait pas dû dépêcher ces forces dans la Province du Nord Kivu où plus de 700 habitants du Territoire de Beni ont été massacrés depuis le mois d’octobre 2014 à ce jour.

Pourquoi le Katanga? « Joseph Kabila » se dit « trahi » par ses anciens alliés katangais en l’occurrence Katumbi, Kyungu et Mwando. Des analystes rétorquent que c’est un « Katangais » qui a octroyé à « Joseph Kabila » son appartenance à la tribu « Baluba du Katanga » (le Grand Chef Kasongo Nyembo) ce qui lui a permis d’avoir une assise sociale.

Dans son discours du 28 novembre 2015 annonçant la convocation du « dialogue politique national inclusif », « Joseph Kabila » rappelait que la CENI (Commission électorale nationale indépendante) a fixé à un milliard deux cent millions le coût du processus électoral. Il rappelait également que pour 2016, l’Exécutif national n’a pu prévoir qu’une enveloppe de cinq cent millions de dollars, « soit moins de la moitié du budget précité et avec pour contrainte de débloquer plusieurs dizaines de millions de dollars par mois. » « Ce que la capacité de mobilisation actuelle des recettes ne permet pas », avait-il souligné.

Question : comment peut-on expliquer que « Joseph Kabila » et son gouvernement trouvent de l’argent pour acheter des chars en Ukraine ou pour déployer des cameras de surveillance à travers la ville de Kinshasa, mais ils deviennent aussitôt impécunieux lorsqu’il s’agit de financer l’élection présidentielle, les législatives et les provinciales…

Info Congo Indépendant

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831