DIRECT.CD — Alors que la communauté chrétienne congolaise est encore sous le choc après la brutale disparition, la semaine dernière, de la soeur Marie Misamu, la polémique ne cesse d’enfler au sujet des funérailles qui s’annoncent déjà électriques.

A l’issue de  la réunion tenu au domicile de frère Patrice Ngoy Musoko, un programme provisoire des funérailles a été établi. Sauf changement de dernière minute, la levée du corps de la morgue de la clinique Ngaliema interviendra le 29 janvier prochain et la mise sous terre sera pour le 30 janvier. Le corps sera exposé au Palais du Peuple pour permettre à la population de lui rendre un dernier hommage.

Les différentes commissions désignées sont déjà à pied d’oeuvre pour honorer la mémoire de la soeur Marie Misamu.

Malheureusement, le président de l’Amcc et tous ses membres, regrettent de constater que certaines personnes profitent de cette triste circonstance pour se faire de l’argent. C’est ainsi que l’Amcc, par la voix de son chargé de communication, le frère Didier Mayamba, met en garde pour l’impression des photos et t-shirt à l’éfigie de la défunte. Et surtout, il est strictement interdit de vendre ses objets.

L’autre regret de l’association est de constater que certaines personnes se plaisent à partager une photo de la défunte, à la morgue. Une prise de vue faites alors même qu’aucun soin n’avait été fait. Ainsi, le frère Caleb Tukebana, président du groupe Cinarc pris à toute personne qui reçoit cette photo de bien vouloir la supprimer et surtout n’est pas la publier. Il insiste en suppliant à tous ceux qui aimaient la musique de la Soeur Marie, de lui rendre hommage en toute dignité et de ne pas profaner sa dépouille mortelle.

Pour rappel, retenez que c’est le frère Didier Mayamba qui est chargé de la communication, l’acteur Caleb Tukebana a pris la responsabilité des relations publiques. Et Franck Mulaja se retrouve du côté juridique. C’est à ses personnes que vous voudriez vous adresser pour apporter votre soutien.