Le chef rebelle angolais Jonas Savimbi dans « Call of Duty » : la famille porte plainte

Dans le jeu « Black Ops II » sorti en 2012, Savimbi tient son propre rôle de chef de guerre face au Mouvement populaire de libération de l’Angola. Selon sa famille, il apparaît comme un « gros bêtasson qui veut tuer tout le monde ».

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire