Un député d’une circonscription des quartiers nord de Brazzaville serait entre la vie et la mort à cause d’un excès d’usage d’aphrodisiaque.Il aurait été retrouvé après un malaise dans un hôtel à Massengo.

Selon une source proche de la famille, le député dont nous gardons l’anonymat aurait procuré à Talangai auprès d’un livreur bien connu des plantes et racines naturelles qui retardent l’éjaculation appelées communément « Ankourou ».Cet usage serait motivé par la présence à Brazzaville d’une maîtresse du député en provenance du Maroc où elle poursuit ses études.

Le représentant du peuple aurait donc mélangé plusieurs aphrodisiaques et consommé au moins huit bouteilles de bière avant de s’enfermer avec sa maîtresse dans un hôtel.

Des sources hospitalières indiquent que l’état du député se serait aggravé les dernières 24 heures,et une évacuation sanitaire vers le Maroc serait envisagée par les proches et la famille.Car, il existerait de fortes probabilités que sa santé ne s’améliore au CHU de Brazzaville.

Stéphanie Mabonzo