DIRECT.CD — Un haut-cadre de la Majorité Présidentielle, qui a requit l’anonymat, a confié à la rédaction de Direct.cd la “préparation”, par le “camp présidentiel”, d’un référendum pour un 3ème mandat du président Joseph Kabila

Après les référendums sur un troisième mandat au Rwanda et au Congo-Brazzaville, qui ont vu la victoire du “Oui”, respectivement à 92,96 % et 98,9 %, il semblerait que le parti présidentiel en République démocratique du Congo songe à emprunter le même chemin.

En effet, après refus catégorique de l’opposition de participer au dialogue convoqué par le président Joseph Kabila, les arcanes du pouvoir aurait finalement décidé un passage en force.

“Ils +Ndlr: le parti au pouvoir+ vont faire faire un référendum qui aboutir à une modification de la constitution”, a révélé un haut-cadre de la Majorité Présidentielle à la rédaction de Direct.cd; sans donner plus de précisions.

Hier, le journal Kinois C-News révélait déjà la tenue d’une session extraordinaire au niveau du Sénat dans le but de préparer le référendum en question.

Citant des sources proches du président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, le journal affirmait que des “instructions étaient données au Sénat en vue d’une session extraordinaire”.

Pour qui connaît les habitudes de Kengo qui passe toujours ses vacances parlementaires à Bruxelles, sa présence à Kinshasa depuis la clôture de la dernière session confirme cette hypothèse.

A scruter les matières traitées lors de la session budgétaire, rien n’urge pour la convocation d’une session extraordinaire.

“Cette session envisagée ne pourra porter que sur la loi référendaire comme cela se murmure au palais de la nation”, a confié un proche lieutenant de Kengo.

Kabila qui voit son dialogue prendre l’eau de toutes parts se prépare donc abattre sa dernière carte, le référendum constitutionnel déjà prévu dans le budget 2016.

Direct.cd