Au moins 20 000 hectares de terre  du parc national des Virunga sont spoliés avec la complicité de certains hauts dignitaires du pays, dénonce l’administrateur délégué général de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Cosma Wilungula.

Il a fait cette déclaration mercredi 16 décembre dernie, lors de l’inauguration de la centrale hydroélectrique de Matebe par le président de la République, Joseph Kabila à Rutshuru (Nord-Kivu).

M. Wilungula pointe du doigt un chef coutumier local, certains députés nationaux, voire même des ministres qui y ont implanté des fermes.

«La spoliation par les populations pouvait encore trouver des solutions. Mais qu’il s’agisse des hautes personnalités de notre pays… Nous aurions aimé qu’une prise de conscience soit faite pour pouvoir stopper tous les projets de spoliation de ce parc à tous les niveaux», s’est-il indigné.

Selon lui, cette spoliation frappe le Nord du parc dans le territoire de Beni dans la zone de Mayangos et  une partie du Sud à Masisi dans la zone de Kirolirwe.

Les responsables locaux de l’ICCN, qui disent vivre des menaces sécuritaires entretenues par les spoliateurs, réunissent les titres mafieux octroyés à ces dignitaires, avant de transmettre le dossier à qui de droit, a indiqué le responsable de l’ICCN, avant de plaider pour l’implication du chef de l’Etat dans ce dossier

Plus d’informations sur Radiookapi.net