Les avocats du gouvernement congolais ont présenté un incroyable certificat de décès d’Armand Tungulu durant le procès à Bruxelles.

L’opinion se souviendra que le 28 septembre 2010, Amand Tungulu avait caillassé le cortège présidentiel de monsieur Joseph Kabila.

Il fut arrêté par la garde présidentielle, roué de coups et emmené vers une destination inconnue.

Le 2 octobre 2010, la justice congolaise annonça qu’Armand Tungulu était mort dans sa cellule.

Sa veuve avait saisi la justice belge afin que le corps du défunt lui soit remis pour les funérailles.  Mais surtout, elle avait besoin d’un acte de décès pour  régulariser sa situation administrative en Belgique. Peine perdue.

Les avocats de la RD Congo ont affirmé qu’étant donné qu’Armand Tungulu était Congolais, son procès devait avoir lieu en RD Congo et non en Belgique.

Pour les avocats de la veuve d’Armand Tungulu, le procès devait avoir lieu en Belgique où Armand Tungulu résidait en compagnie de sa femme et de ses enfants.

Il y a eu une surprise lors de l’audience du jeudi 3 décembre 2015.  Les avocats de la RD Congo ont affirmé qu’ils avaient le certificat de décès d’Armand Tungulu. Problème, Armand Tungulu avait été déclaré mort le 2 octobre 2010, mais le certificat de décès brandi par les avocats de la RD Congo avait été signé le 31 décembre 2010 !

L’arrêt sera rendu le 7 janvier 2016

Cheik  FITA