Après la polémique sur les déclarations du député Bababaswe sur l’artiste musicien Koffi Olomide, c’est celles sur le député Francis Kalombo, ex membre du parti présidentiel en RD Congo désormais en exile en France, qui risquent de faire de remouds. .

En effet, après avoir clairement souhaité que la justice congolaise livre l’artiste musicien Koffi Olomide à la justice française où il est accusé et recherché pour viole sur mineures, le sulfureux député de la majorité présidentielle, Zacharie Bababawe, a, dans la même interview, affirmé que le député Francis Kalombo, en exile en France, ne le serait, en réalité pas.

D’après M. Bababaswe, le député Kalombo est “en  Europe, pour des soins médicaux, payés par le Chef de l’Etat +Joseph Kabila+”.

Des informations difficiles à confirmer. M. Kalombo est resté injoignable toute la journée de mercredi.

Francis Kalombo, député élu de la ville-province, membre de la mouvance présidentielle de Joseph Kabila, a quitté son pays en en janvier dernier – après une semaine de manifestations et une coupure d’Internet décidée par le pouvoir pour limiter la mobilisation de la rue contre un projet de modification d’une loi qui aurait permis de reporter la présidentielle de 2016.

Il s’est réfugié au siège de la Monusco, estimant sa sécurité menacée, avant de partir pour l’Ouganda puis la France.

Francis Kalombo, député à Kinshasa en exil en France

Francis Kalombo, député à Kinshasa en exil en France – DR

La raison ? Il s’est publiquement opposé aux manœuvres du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, pour faire un troisième mandat en 2016. La Constitution de la RDC limite en effet à deux le nombre de mandats présidentiels successifs.

Cet ancien proche de Joseph Kabila, ex-responsable des jeunesses du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), au pouvoir, est surnommé « Solution » par les enfants de la rue à Kinshasa.

Il joue un rôle pivot, étant aussi l’ami de Moïse Katumbi, 50 ans, l’un des plus sérieux challengers en RDC pour la présidentielle de 2016. Patron du Tout-Puissant Mazembe, une équipe de football qui gagne, Moïse Katumbi a démissionné le 30 septembre du PPRD et de son poste de gouverneur du Katanga. Cet ancien homme d’affaires se prépare à faire campagne, dans un contexte politique qui promet de devenir de plus en plus tendu en RDC.

La rédaction