Union sacrée derrière Katumbi et le TP Mazembe en RDC!

La finale retour qui oppose le club congolais du TP Mazembe aux algériens de l’USM crée un véritable élan de solidarité à l’endroit du club cher à MoïseKatumbi en République démocratique du Congo.

Très populaire à Lubumbashi et dans l’ex-Katanga, le Tout Puissant Mazembe serait-il en passe de faire l’unanimité dans le reste de la RDC ? Impossible de nier que ce soit un puissant vecteur de popularité pour son président, Moïse Katumbi !

Certes, dans les rangs de la majorité présidentielle, un cinquième sacre continental du club de Moïse Katumbi ferait grincer quelques dents. Mais à en juger par les très nombreuses réactions de soutien dont a bénéficié le « TPM » au lendemain de sa victoire samedi, à l’issue du match aller de la finale de la Ligue des Champions de la CAF face à l’USM Alger, force est de constater que la popularité du club atteint aujourd’hui des sommets tant auprès des fans de football que d’une large partie de la classe politique congolaise.

Quelques minutes après le coup de sifflet final du match remporté 2 buts à 1 par le TP Mazembé face à l’USM Alger, Moïse Katumbi, le très charismatique et populaire président du club congolais, écrivait sur son compte Twitter :  » Félicitations au @TPMazembe pour cette victoire donnée à la #RDC ! » Dans la foulée, il appelait à se tenir « tous derrière les #Badiangwena pour le match retour ! » « Tous », entendez par là tous les Congolais et pas seulement les ultras du « TPM » ou encore les Lushois.

Ainsi, Mazembe ne serait plus seulement le club d’une ville mais celui de tout un pays ? La formation de Lubumbashi, l’une des plus emblématiques de la dernière décennie en Afrique avec deux titres de champion continental glanés en 2009 et 2010 et une place de finaliste au championnat du monde des clubs en 2010, compte, il est vrai, des cohortes de supporters dans toutes les grandes villes de RDC. À commencer par Kinshasa, la capitale. « Mazembe, c’est un phénomène unique au Congo. Quand le club joue en Ligue des champions, c’est tout un pays qui pousse derrière lui. Aucun club ne suscite un tel engouement », témoigne Albert, membre d’une section de supporters du TPM à Kinshasa.

Même son de cloche du côté de Kisangani. « Ici, les gens soutiennent le CS Makiso, le TS Malekesa ou encore l’AS Nika lors des matchs de championnat. Mais pour la Ligue des champions, beaucoup supportent le Mazembe. C’est un peu comme une équipe nationale bis », analyse Simon, cadre dans le secteur bancaire.

Cette capacité du TPM à transcender les clivages ne se vérifie pas seulement d’un point de vue géographique. Elle s’observe également sur le plan politique. Dans les heures qui ont suivi samedi la fin du match à Alger, les personnalités politiques congolaises de tout bord se sont ruées sur la twittosphère pour manifester leur soutien au club de Moise Katumbi.

Les membres du G7 ont été parmi les plus prompts à le faire. « La victoire du TP Mazembe ne tient pas du hasard mais du travail, du courage, de la discipline, de l’organisation et de l’esprit d’équipe », analyse l’ancien ministre Olivier Kamitatu avant de remercier Moïse Katumbi. José Makila, le président de l’Alliance des travaillistes pour le développement (ATD), a choisi, lui, d’adresser ses « félicitations à l’équipe de Mazembe et à son staff dirigeant. » « C’est une fierté pour la nation », a-t-il ajouté. Un staff dont fait partie Salomon Kalonda, le plus proche conseiller de Moïse Katumbi. « Mazembe nous donne la fierté d’être #Congolais », a indiqué sur son compte Twitter celui qui est le directeur financier du club et qui est très apprécié des supporters.

Mais au-delà du G7, c’est pratiquement toute l’opposition qui est venu manifester son soutien au Grand Mazembe. « Félicitations à Mazembe pour le match aller à Alger. Continuez à défendre haut les couleurs de la #RDC », s’est exclamé Vital Kamerhe, insistant ainsi sur la dimension nationale prise par le club lushois. De son côté, Samy Badibanga, l’une des figures de proue de l’UDPS, a résumé ainsi la situation : « Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Mazembe fait la fierté de la #RDC », avant d’adresser au club ses « encouragements » pour le match retour. Quant à Nzanga Mobutu, il s’est lui aussi fendu d’un tweet : « Toutes mes félicitations au @TPMazembe qui a fait la fierté de tous les Congolais hier à Alger », ajoutant la mention « #RDC positif ».

Même au sein de la majorité présidentielle, où le TP Mazembé est un sujet quasi-tabou, nombreux sont ceux qui soutiennent les Corbeaux. « À l’Assemblée nationale, les supporters de Mazembe ne sont pas des oiseaux rares », affirme un élu, membre du PPRD, qui tient à garder l’anonymat. « Disons qu’il est préférable en ce moment d’éviter d’afficher ses préférences en matière de football, surtout quand elles sont teintées de noir et blanc », explique-t-il dans un sourire entendu.

Moïse Katumbi, qui semble avoir réussi à faire l’union sacrée en RDC à travers le football, parviendra-t-il à faire de même en matière politique ? Comparaison n’est pas raison certes, mais nombreux sont ceux qui en font déjà le pari.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire