Le dialogue pronée par le président Joseph Kabila en République démocratique du Congo ne cesse de livrer d’incroyables révélations. La dernière en date, selon le journal C-NEWS, l’avant-midi du lundi 02 novembre, le chef de l’État rd-congolais a échangé avec une délégation de l’UDPS-Tshisekedi, venue de Bruxelles, depuis le week-end en marge du dialogue qui pointe à l’horizon.

Les échanges se sont déroulés à la Cité de l’OUA. En fait, c’est la reprise du pre-dialogue, suspendu il y a quelques semaines à la suite de deux communiqués de Tshisekedi, allant un peu contre ce fameux dialogue. Kabila et ses interlocuteurs se sont mis d’accord sur ce qui fera l’objet de ces assises politiques.

Tout a été décidé au préalable notamment l’octroi de la primature à l’UDPS. Au dialogue, il ne sera plus question que d’ entériner ce qui a été décidé en amont.

Cependant, le point d’achoppement reste la désignation du candidat UDPS au poste de Première ministre. Deux noms sont évoqués. Il s’agit de Félix Tshilombo, 3ieme fils de Tshisekedi et l’ancien Bâtonnier Jean-Joseph Mukendi Mulumba.

L’avocat est préféré par Kabila et les siens. Ils avancent que Me Mukendi est mieux placé que Felix Tshilombo -pas convainquant pour succéder à Augustin Matata Mponyo. Des sources renseignent que si Kabila n’a pas assisté à la conférence économique de ce matin, déléguant le président du Sénat pour le représenter, c’est parce qu’il était en audience avec ces délégués de Tshisekedi.