Examen d’Etat 2015 : veillée d’armes pour la publication des résultats

La veillée d’armes dans l’attente de la publication des résultats de la 49ème session de l’Examen d’Etat (ou l’Examen d’Etat 2015) se poursuit, malgré que dans les allées de l’Inspection générale de l’EPSP, on rassure que les jours sont désormais comptés pour ce faire. En effet, l’ambition du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS/INC) reste intacte, c’est-à-dire, respecter la tradition de publier au plus tard le 15 juillet de chaque année.

A ce sujet, il ne faut pas oublier les deux causes de la détermination de ce ministère, chaque fois répétée par son titulaire, de tout mettre en œuvre d’abord pour ne pas laisser les candidats et leur familles dans une attente sans fin, et ensuite, pour donner assez de temps aux lauréats de chaque édition de se réorienter dans leur quête des études supérieures et universitaires ou alors aux candidats malheureux de se recaser et se position pour les émulations à venir.

Au jour d’aujourd’hui, à l’Inspection de l’EPSP en charge de cette évaluation, on note l’arrivée au Centre de l’Examen d’Etat de toutes les malles de copies d’examen des provinces, cela sous la responsabilité des autorités provinciales sensibilisées à ce effet. L’équipe d’inspecteurs en charge de la correction des copies, de la transmission et de l’addition des cotes obtenues à l’école et lors des épreuves hors session – y compris les épreuves pratiques – reste sur le qui-vive et ses membres savent qu’ils ne peuvent rentrer chez eux qu’à la fin de la publication des résultats de cette session.

Par ailleurs, sur instruction de son ministre de tutelle, l’inspecteur général à l’EPSP, Michel Djamba, a depuis longtemps élu domicile dans son bureau du Centre de l’Examen d’Etat pour veiller au grain et suivre au jour le jour et de très près, l’exécution du timing arrêté jusqu’à la fin de la publication. Les informations qui filtrent de ce bunker rassurent sur le respect du temps imparti et de la publication dans le meilleur délai des résultats tants attendus par la communauté des candidats de l’année scolaire 2014-2015.

C’est ainsi qu’à l’approche de cette date, les autorités scolaires de la capitale insistent sur le comportement civique et morale à observer par les lauréats à l’issue de la publication : éviter la mauvaise conduite sur les routes, l’ivrognerie, la prostitution, les injures et respecter les biens communautaires.

SAKAZ

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire