Etienne Tshisekedi sera candidat pour la présidentielle de 2016!

Etienne Tshisekedi, president de l’Union pour la Démocratie et le progrès sociale (UDPS, opposition) , sera candidat à la prochaine élection présidentielle de la RDC prévue en novembre 2016, a déclaré à lundi, le secretaire général de l’UDPS, Bruno Mavungu.

« Nous souhaitons que le président Etienne Tshisekedi soit en 2016 comme candidat president de la RDC et nous allons le porter au congrès qui va se tenir au mois de décembre 2015″, a affirmé M. Mavungu.

« Certainement nous allons le porter comme le candidat de notre parti que nous allons présenter au peuple congolais dans l’élection présidentielle. (…) Nous sommes prêts à affronter les élections à tout moment », a-t-il dit.

Répondant à la question de l’âge de M. Tshisekedi, M. Mavungu a soutenu que le président de l’UDPS « n’est pas plus âgé que le president tunisien actuel, n’est pas plus âgé que le president Zimbabwéen (…) Je crois que les Africains savent gérer de telles situations ».

M. Tshisekedi, qui fêtera ses 83 ans en décembre prochain, était le candidat malheureux de l’élection présidentielle de 2011. Selon les résultats annoncés par la CENI, il avait gagné 32,33% des suffrages, contre 48,95% pour le president Joseph Kabila. Rejetant ce décompte, M. Tshisekedi s’est auto-proclamé président de la République.

Sous le régime de Mobutu, M. Tshisekedi a occupé trois fois le poste de Premier ministre, entre 1991 et 1997.

« C’est l’UDPS qui a le meilleur des candidats, nous sommes dans le besoin que l’élection présidentielle puisse se tenir, c’est l’UDPS qui a le meilleur candidat, c’est l’UDPS qui est le parti le mieux implanté à travers la Republique. Donc, l’UDPS ne cherche que des élections transparentes », a déclaré M. Mavungu.

L’UDPS, qui refusait de participer au dialogue proposé par le président Joseph Kabila, a changé d’avia en annonçant samedi dernier qu’elle l’accepte afin de trouver une solution à la crise qui sévit au pays.

Dans un communiqué publié à l’occasion du 55ème anniversaire de l’indépendance du pays, l’UDPS a appelé les partis du pouvoir et de l’opposition à « se retrouver rapidement sous la médiation internationale conformément à l’accord-cadre d’Addis-Abeba et des résolutions subséquentes du Conseil de sécurité de l’ONU en vue de se parler et de trouver ensemble une solution durable à l’actuelle crise politique ».

« La solution de la crise passe par le règlement de la crise du contentieux électoral de 2011 et par la tenue d’un processus électoral consensuel dans le strict respect du délai constitutionnel », indique le communiqué.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire