L’émouvant retour de Mariam Sankara au Burkina (video+photos)

Après 2007, l’épouse du capitaine Thomas Sankara, Mariam Sankara est de nouveau de retour au « Pays des hommes intègres ». Celle qui fut première dame de 1984 à 1987 est arrivée ce jeudi 14 mai 2015 à Ouagadougou.

C’est une foule acquise à sa cause qui est venue accueillir Mariam Sankara à l’aéroport. Vêtue d’une tenue traditionnelle burkinabè, Mariam Sankara a été accueillie à sa descente d’avion par le comité d’organisation de la convention Sankariste (composée entre autres de Nestor Bastière, Me Bénéwendé Sankara, Jean Hubert Bazié).

MARIAM S A SA DESCENTE AVION

Le sourire aux lèvres, les premiers mots de Mariam Sankara (après avoir demandé une minute de silence pour les personnes décédées) ont été de dire à la foule venue lui souhaiter bonne arrivée, ceci : « Je suis heureuse, fière de fouler la terre du Burkina Faso ». des remerciements.

Pensée aux martyrs. Ensuite, des remerciements adressés à l’endroit de tout le peuple burkinabè. « Je remercie tout le peuple burkinabè, tous ceux qui ont œuvré pour la lumière sur le dossier Thomas Sankara. J’ai aussi une pensée pour les martyrs de l’insurrection populaire. Je remercie aussi les autorités de la transition », a-t-elle déclaré.

MARIAM S R 3

Outre les remerciements, Mariam Sankara a évoqué la question des élections qu’elle souhaite transparentes. « Je souhaite que l’organisation d’élections soit transparente afin qu’on aboutit à une gouvernance qui prendra en compte les aspirations des Burkinabè », conclut-elle.

« Si Blaise Compaoré voit ça… ». Parmi ceux qui sont sortis pour accueillir celle qu’ils ont vue pour certains depuis 2007, d’autres jamais, la joie se laissait lire sur les visages.

MARIAM SANKARA BIENVENUE

« C’est avec une grande joie que nous accueillons notre maman aujourd’hui », déclare un manifestant très joyeux. « Je pense que si aujourd’hui Blaise (Compaoré) voit ce qui se passe, il va fracasser sa télé», a-t-il ajouté, avant de clamer « la patrie ou la mort, nous vaincrons » avec deux autres manifestants.

Après le meeting improvisé, le cortège de Mariam Sankara s’est ébranlé vers le domicile de la famille Sankara à Dapoya, suivi par de nombreux citoyens qui scandent son nom et celui de Thomas Sankara tout en brandissant des drapeaux burkinabè.

Ce vendredi 15 mai 2015, elle déposera des gerbes sur la tombe présumée de son mari au cimetière de Dagnoen. En outre, Mariam Sankara présidera la convention des Sankaristes prévue du 16 au 17 mai 2015. Elle sera également auditionnée le 18 mai prochain dans le cadre de la réouverture du dossier de l’assassinat du président Thomas Sankara.

Bienvenue APIOU

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire