Joseph Kabila appelle les acteurs de la justice au « changement de mentalité »

Le président de la République, Joseph Kabila invite tous les acteurs du secteur de la justice au changement de mentalité. Le chef de l’Etat congolais s’exprimait lundi 27 avril, à l’ouverture des états généraux de la Justice à Kinshasa. Ce forum réunit les experts de l’appareil judiciaire pour faire une autocritique et prendre des mesures pour l’améliorer.
Les participants sont appelés à réfléchir, du 27 avril au 2 mai, sur les maux qui rongent le secteur notamment la corruption, la politisation de la justice qui porte ainsi atteinte à son indépendance, l’impunité et l’iniquité dans les cours et tribunaux.

Face à tous ces problèmes, Joseph Kabila préconise le changement de mentalité.

« Ce qui importe, c’est le changement des mentalités de tous les acteurs du secteur de la Justice qui doivent en toute circonstance avoir un comportement exemplaire qui inspire la confiance et le respect des citoyens », a déclaré le chef de l’Etat.

Il a affirmé avoir demandé l’organisation de ce forum pour une réforme institutionnelle du secteur de la justice.

« Si j’ai demandé au Gouvernement d’organiser les présentes assises, c’est parce que j’ai une conviction profonde qu’en dépit des avancées que nous enregistrons sur le terrain des réformes institutionnelles dans le secteur de la justice, les comptes sont loin d’être faits sur ce qui intéresse les justiciables», a ajouté Joseph Kabila.

Pour lui, chaque citoyen doit avoir accès à son juge naturel.

« Il s’agit de ce qui touche à la dignité de l’homme, à la sécurité de son patrimoine et aux transactions grâce auxquelles il participe à la création de la richesse nationale. Pour rencontrer ces aspirations, l’accès à la justice demeure un impératif majeur afin que chaque citoyen où qu’il soit accède à son juge naturel pour faire valoir ses prétentions », a aussi ajouté le président Joseph Kabila.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • si les magistrats sont mis dans les mêmes conditions que les députés et les ministres, ils donneront un meilleur rendement que ces derniers. Monsieur le chef de l4Etat et magistrat suprême donnez aux magistrats le 1670 dollzrs promis et jugez-les ensuite