Ça chauffe chez Kengo wa Dongo!

Crise ouverte. Voilà qui résume la situation qui prévaut actuellement au sein de la plateforme politique dénommée  » Opposition républicaine « . Deux courants s’affrontent à l’OR, l’un animé par l’autorité morale Léon Kengo wa Dondo et l’autre par le Coordonnateur Baudouin Idambituo et le modérateur Gérard Kamanda wa Kamanda. Dans sa toute dernière édition,  » Forum des As  » a étalé clairement le climat qui prévaut au sein de cette même famille politique et qui, en réalité, est consécutif au choix porté sur des délégués qui siègent au Gouvernement de cohésion nationale. Comme nous le disions si bien hier, à l’Opposition républicaine, les déçus combattent les heureux bénéficiaires. Ce qui justifie le tableau actuel à l’OR où les deux ailes cohabitent désormais difficilement sur fond d’une guéguerre qui refuse encore de dire son nom.


Une déclaration appelle une autre. Dans une mise au point portant la signature du Pr Michel Bongongo Ikoli Ndombo, ce dernier agissant au nom de l’autorité morale Léon Kengo wa Dondo, l’Opposition républicaine indique que la déclaration faite par Gérard Kamandawa Kamanda et Baudouin Idambituo Bakaato ne reflète en aucun cas l’entendement que cette plateforme se fait de la question des tombes communes qualifiées de fosses communes.

Car, l’OR attend les conclusions de différentes enquêtes en cours. Autrement dit, à l’OR, il n’est nullement question d’exiger une enquête internationale comme l’autre aile l’affirmait. Pas non plus question de réfuter les explications fournies par le Gouvernement. En fait, l’OR fait partie du Gouvernement et, de ce fait, se comporte en conséquence. Voilà qui vient rectifier le tir après la déclaration tapageuse.

IDAMBITUO ET KAMANDA DESAVOUES PAR KENGO

Rien qu’à voir Michel Bongongo apposer sa signature au bas de la mise au point au nom de Léon Kengo wa Dondo, on comprend que l’autorité morale de l’Opposition républicaine (OR) désavoue le Coordonnateur Baudouin Idambituo et le modérateur Gérard Kamanda dont la déclaration mettait l’OR pratiquement en mauvaise posture par rapport au Gouvernement de cohésion nationale. Ce n’est donc pas par hasard que la mise au point préciser que  » les déclarations des deux membres susmentionnés sont nulles et de nul effet et n’engagent que leurs auteurs « . Désaveu total. C’est dire, en d’autres termes, que les deux signataires de la première déclaration jugée du reste incendiaire ne sont plus du tout en odeur de sainteté avec l’autorité morale de leur plateforme. Cette crise risque, si l’on n’y prend point garde, de provoquer l’éclatement de la plateforme.

Quelle serait logiquement la suite ? Ou Baudouin Idambituo et Gérard Kamanda tirent toutes les conséquences de leur geste et démissionnent ou alors ils décident carrément de faire amende honorable et reviennent aux bons sentiments pour fumer le calumet de la paix afin de sauver les meubles. Mais, tout indique qu’il n’y a plus de cohésion au sein de la famille. Que va faire Léon Kengo wa Dondo qui a jugé plus important d’envoyer au Gouvernement, non seulement ses proches, mais aussi ceux qui appartiennent à une nouvelle génération politique, au lieu des  » faucons  » qu’on a tant vu sous la deuxième République tout comme durant la longue et pénible transition dirigée par le maréchal Mobutu. C’est ce que ne lui pardonnent pas Idambituo et Kamanda. Eux qui espéraient revenir aux affaires grâce à celui qui fut leur Premier ministre autrefois. M. M.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Dans l’Or, il y a des vrais patriotes comme G. Kamanda et B. Idambitua. De l’autre côté, il y a des opportunistes véreux qui ne voient plus loin que leur nombril, les nègres à la solde des oppresseurs du peuple. Je refuse qu’on qualifie Me Kamanda de déçu. C’est un monsieur qui voit loin et qui sait à quoi il s’engage…La MP va imploser littéralement dans 15 jours, le RDV est donné!