20 morts à Beni: des révélations accablantes des « Adf » capturés

Ils mettent en cause la complicité d’un officier supérieur des Fardc dans des massacres commis par ces rebelles ougandais.

Une information est en train de passer inaperçue. Ce n’est pas celle de 20 personnes tuées par les islamistes ougandais des ADF/NALU à l’arme blanche à Mbawu, 17 Km de Beni-ville jeudi dernier. Mais plutôt celle de l’arrestation dimanche dernier dans la même ville de Beni, de deux combattants ADF/NALU par les Services de sécurité. Alors qu’après le carnage de Mbawu, certains exprimaient légitimement le doute sur la vraie identité des assaillants.

La réponse est donnée par des révélations accablantes faites par les deux captifs des ADF et que rapportent des radios captées à Kinshasa. Le premier est tombé dans la souricière de la Sécurité le matin tandis que le deuxième a été maitrisé dans l’après-midi. Selon des informations livrées à la presse le même jour par un officier supérieur sur place à Beni, les deux éléments arrêtés se disent combattants des ADF/NALU. Ce n’est pas tout.

L’un d’eux reconnait même avoir pris part au dernier massacre de 20 personnes, à Mbawu. C’est lui-même qui fait ces aveux, selon le galonné des Fardc. Les deux « Adf » étaient infiltrés à Beni pour préparer un nouveau carnage. Selon des sources indépendantes dans le pays « Nande », les deux rebelles Adf-Nalu auraient déclaré opérer sous la supervision d’un officier supérieur des Fardc. Dans quelle mesure cette allégation est vraie ou fausse ? Trêve de supputations !

NETTOYAGE A SEC DES ECURIES D’AUGIAS

Les Fardc sont infiltrées par les ADF/NALU qui commettent des massacres en séries, à la machette et à la hache, trop facilement. Il faut donc en tirer toutes les conséquences. A commencer d’abord par un nettoyage à sec des Ecuries d’Augias.

Les Services de sécurité sont en mesure de réussir cette œuvre titanesque. A défaut de quoi, on ne vaincra jamais les islamistes ougandais des ADF/NALU. Ils ont encore à quelque chose comme 400 personnes tuées à la machette et à la hache. Ils atteindront 1000 puis 2.000. Ils frapperont même dans le nef des Fardc puisqu’ils y bénéficieraient de complicités.

On comprend la facilité avec laquelle ils ont réussi leur carnage. Cela doit s’arrêter. Il sied par ailleurs de rappeler que derrière ces soi-disant islamistes ADF/NALU, il faut toujours voir des hommes du B2 de l’armée ougandaise. Logiquement, une infiltration des Fardc ne peut être que leur œuvre et non des ADF.

Quel intérêt tirent ces derniers des massacres en chaîne des populations civiles, sans rien leur voler ? Le pouvoir de Kampala oui. Lui qui a toujours lorgné pour annexion une partie du Nord-Kivu allant de Beni à Mutwanga, sur la falaise du Ruwenzori et dans l’Ituri. C’est lui qui a intérêt à voir ces espaces rendus ingouvernables par des groupes armés locaux ou étrangers.

KANDOLO M., Forum des As

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire