Le rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba a aussi annoncé l’arrivée le même jour à Kinshasa, dans la soirée, de l’équipe d’audit du fichier électoral de l’OIF.

Les 171 Bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC) s’ouvrent ce mercredi 15 avril à travers la République démocratique du Congo, dans sa configuration de 26 provinces, conformément au découpage actuel du pays, pour les élections des députés provinciaux.

La confirmation a été faite par le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Jean-Pierre Kalamba Mulumba. C’était au cours d’un point de presse animé hier mardi le 14 avril au siège de cette institution d’appui à la démocratie.

Une ouverture des BRTC, qui intervient après la convocation par la CENI, dans sa décision n°003/CENI/BUR/15 du 11 avril dernier, de l’électorat et inscription des candidats dans le cadre de ces prochaines échéances électorales.

Opération en deux tranches

Selon le rapporteur de la CENI, l’opération de réception et traitement des candidatures va se faire en deux tranches : la première concernant la députation nationale qui vient d’être lancée et la deuxième des conseillers communaux, qui va intervenir quelques temps après, conformément au calendrier électoral global.

Ainsi, pendant la période d’ouverture des BRTC prévue du 15 avril au 05 mai 2015, les intéressés procèdent au retrait des formulaires, dépôt et traitement des dossiers des candidats députés provinciaux, alors que celle du 06 et 10 mai permet l’ajout, le retrait et la substitution des candidatures.

La transmission des données des candidatures pour la députation provinciale et délibération par l’assemblée plénière de la CENI va intervenir du 11 et au 24 mai 2015. Il faudra attendre le 25 mai 2015 pour voir la CENI publier des listes provisoires des candidats députés provinciaux.

Le temps est aussi donné aux contentieux, où les candidats pourront saisir la justice si ils s’estiment lésés, pendant la période 25 mai et 08 juin 2015. C’est seulement après que la CENI procédera le 09 juin 2015 à la publication des listes définitives des candidats députés provinciaux.

Avant de relever les 171 territoires ou villes considérés comme circonscriptions électorales, représentées par les communes dans la ville province de Kinshasa, le rapporteur Kalamba est revenu sur les conditionnalités pour les candidats d’être de nationalité congolaise, âgés au moins de 25 ans et de débourser la somme de 500.000FC, qui doit être payée à la banque.

Le rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba, a profité de l’occasion pour annoncer l’arrivée à Kinshasa, ce même mercredi 15 avril 2015, de la première délégation de l’équipe d’audit externe de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), conduite par Sarah Camille, qui aura à se prononcer sur la faisabilité du travail une fois dans le pays. Les experts de cette équipe viennent du Mali, du Sénégal et ou encore de Madagascar.

La deuxième délégation, avec cette fois-là à sa tête le général Sankara, va arriver quelques jours après pour s’atteler à ce travail de contrôle et d’audit du fichier électoral de la CENI.

Les document à retirer aux BRTC

Les documents à retirer aux BRTC sont la déclaration de candidature, la fiche d’identité et le curriculum vitae, la lettre de consentement, la lettre de désignation des candidats suppléants, la liste des candidats, la synthèse de candidature, la lettre de dépôt de candidature et la lettre d’investiture.

Ils doivent être accompagnés d’un certain nombre de pièces qui sont la lettre d’investiture signée par le responsable du parti ou regroupement politique, la liste des candidats, la photocopie de la carte d’électeur, les symboles ou logo du parti politique ou regroupement politique et le récépissé de versement de cautionnement électoral.

L’occasion est donnée aux candidats qui ne s’étaient pas enrôlés lors de la révision du fichier électoral en 2010 de le faire une fois leur candidature déposée dans un bureau de la CENI commis à cette tâche.

Par Lucien Kazadi T.