Le Cardinal Monsengwo appelle le gouvernement « à arrêter de tuer » le peuple

« Arrêtez de tuer votre peuple », interpelle l’archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo alors que des heurts se poursuivent à Kinshasa pour le troisième jour consécutif des manifestations contre la modification de la loi électorale. Le FIDH parle de 42 tués.

Le cardinal Laurent Monsengwo, a, dans un communiqué, interpelé le gouvernement congolais à arrêter de tuer les Congolais qui protestent dans des manifestations violentes depuis trois jours contre une modification de la loi électorale conditionnant l’élection présidentielle à la tenue d’un recensement.

« Nous désapprouvons et condamnons toute révision de la loi électorale », souligne le cardinal Monsengwo. Selon lui, la modification de la électorale telle que voulue par le gouvernement prolongerait « illégalement les échéances électorales de 2016 », date prévue des prochaine législatives et présidentielle.

« Arrêtez de tuer votre peuple », lance-t-il dans ce communiqué avant de continuer plus loin « ces derniers jours, Kinshasa est dans un état de siège incompréhensible. La population est en révolte. Certains hommes politiques, avec les forces de l’ordre, sèment la désolation et créent l’insécurité générale. Nous stigmatisons ces agissements qui ont causé mort d’homme ».

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire