Kabila tente de rallumer la flamme avec Katumbi

Le ministre de l’Intérieur et secrétaire général du PPRD, Evariste Boshab, tente le tout pour le tout afin d’obtenir de nouveau les services de ce fils maison qui a désormais le cœur ailleurs, et dont l’apport lors des élections de 2006 et 2011 a été très précieux pour la majorité au pouvoir!

Rien n’a filtré de l’entretien à hui-clos entre le président Joseph Kabila Kabange et le gouverneur de la province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, tenue le 27 février dernier à Kinshasa.

Une rencontre, selon des indiscrétions, improvisée alors que le gouverneur Katumbi participait dans la capitale congolaise à une réunion initiée par la Banque Mondiale sur un projet d’adduction d’eau dans la province cuprifère du Katanga.

La rencontre Kabila – Katumbi, selon encore ces indiscrétions, fait partie des efforts entrepris depuis un certain temps du côté de Kinshasa pour récupérer le gouverneur le plus populaire du Katanga, qui depuis son meeting incendiaire de Lubumbashi après son séjour de plus de deux mois en Europe pour raison des soins médicaux, est en train de quitter chacun jour la majorité au pouvoir.

Ramener Katumbi au PPRD

Aussi pour ces sources, le ministre de l’Intérieur et secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et de la démocratie (PPRD), Evariste Boshab, tente tout pour tout afin d’obtenir de nouveau les services de ce fils maison qui a désormais le cœur ailleurs, et dont l’apport lors des élections de 2006 et 2011 a été très précieux pour la majorité au pouvoir.

Ce qui justifie la convocation en premier du gouverneur du Katanga par son ministre de tutelle, avant que l’homme le plus populaire de la province cuprifère soit convoqué par le chef de l’Etat.

Ainsi, avec le Vice-Premier ministre Boshab, l’entretien avec le gouverneur Katumbi s’était tenu dans un cadre purement institutionnel, à la vice-primature. Les situations sécuritaires et autres contextes économiques de la province ont été au menu de la rencontre des deux personnalités.

Katumbi inflexible

La rencontre avec le numéro un congolais est survenue deux jours après le premier entretien. Moïse Katumbi, selon une fois de plus des sources, a été convoqué pour s’expliquer sur la situation de la province, qu’il dirige depuis plus de 8 ans. L’initiative était donc venue de Joseph Kabila.

A ce stade, l’entretien a duré, toujours selon des sources, plus d’une heure et demie. Rien n’a filtré de l’entrevue. Cela fait plusieurs mois que les deux hommes ne s’étaient pas entretenus en tête à tête.

Une fois de plus, des sources ont donné leurs versions que l’échange n’a pas été totalement conforme aux attentes de la Présidence de la République.

L’une des sources a même soutenu que Moïse Katumbi ne s’était pas montré flexible, surtout sur le respect de la Constitution, interdisant à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat à la magistrature suprême.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire