C’était trop beau pour être vrai. La Société nationale d’électricité (Snel) avait officiellement promis à ses abonnés de la ville de Kinshasa de très bien fêter, avec l’énergie électrique, les festivités de Noël et de la Bonana.

Pour y arriver, elle a diffusé des communiqués selon lequel des travaux seraient amorcés au niveau de ses différents sites, et par conséquent, es perturbations seront observées dans la capitale, jusqu’au 22 décembre, date annoncée pour la fin de délestage sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa.

Et bien, c’était hier, le 22 décembre. Pendant la rédaction du présent article, il y a eu, par deux fois, coupure du courant, dans la commune de la Gombe, plus précisément le quartier situé derrière la vice-primature en charge de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale.

Dès le matin, plusieurs quartiers de la commune de Kalamu n’avaient pas d’électricité. A Kauka, les abonnés se sont réveillés dans le noir. Il fallait attendre 15h00 pour voir la première étincelle qui n’a duré que quarante minutes avant de repartir, jusqu’à 19h00. De même, à Matonge, les habitants étaient privés de l’électricité dès 5h00. C’est vers midi que les ménagères se sont servies de leurs cuisinières et réchauds pour préparer leurs repas.

Même chose à Kasa-Vubu et ailleurs où le courant est invisible tous les jours du matin au soir. Les plus forts résistent jusqu’à minuit pour repasser leurs habits. Car à 5h00 déjà, on ne peut même plus charger les batteries des téléphones portables. A Masina, il n’y a presque pas que cette énergie tous les jours, au point que les habitants n’étaient même as informés, heureusement, de la promesse démagogique de la Snel. Sinon, les habitants de ce coin réputé révolutionnaire leur auraient demandé, à leur manière, des explications.

Peut-on alors dire que la Snel a menti ? A chacun de répondre. Mais sans vérifier, des rumeurs sur les réseaux sociaux circulent, selon lesquelles la Snel aurait reporté au 27 décembre la date de la fin du délestage. Donc, les kinois devront savoir qu’ils fêteront la Noël dans la noir. Donc, la Snel aura menti !
Par LM