DCMP se disloque avec la création du CS Imana

La crise aiguë au sein du Daring Club Motema Pembe (DCMP) depuis plusieurs mois est bien loin de s’achever. Bien au contraire, cette crise est plutôt en train d’entraîner le club créé en 1936 par le révérend père Raphaël de la Kethule de Ryhove.

 Les deux tendances qui se sont dégagées au sein du club se retrouvent dans l’antagonisme le plus total. Si l’actuel président de coordinantion Tshimanga Tshipamba Vidiye soutient l’unité du club, l’administrateur du club, l’évêque Pascal Mukuna de l’Assemblée chrétienne de Kinshasa est la tête de file de l’autre tendance du club où l’on évoque déjà la création d’un autre club omnisports baptisé CS Imana, appellation du club de 1949 à 1985 lorsque l’équipe a été frappée de suspension par la Confédération africaine de football (CAF).

Au cours d’une intervention dans la presse le 19 mai, le secrétaire général adjoint du DCMP, Jean-Marie Mokakando, soutenait : «L’équipe est une et indivisible parce que quand on parle de l’équipe, on voit le comité élu, on voit les joueurs qui sont qualifiés et dont les licences sont validées et on voit les supporters. Je représente ce DCMP ». DCMP qui est qualifié pour la phase finale de la 50e Coupe du Congo de football avec l’objectif de l’emporter et revenir en compétition africaine interclubs. À ce sujet, Jean-Marie Mokakando a déclaré : « Nous allons affronter MK et Lubumbashi Sport avec détermination. Ce sont des clubs de taille mais nous n’allons pas nous laisser traîner par les pieds. Daring va se battre pour se qualifier ».

Du côté de l’évêque Pascal Mukuna, on affirme la création du Cercle Sportif Imana. « C’est pour bientôt. Nous allons nous organiser. Vous verrez Imana qui a toujours été concurent de Vita, vous verrez Imana, très fort, comparable à Mazembe. Nous allons nous décider au moment opportun. Soit nous jouerons la Linafoot -le championnat national-, soit l’Epfkin -championnat de Kinshasa-», a indiqué Pascal Mukuna. Et il a débouté l’actuel comité de coordination du DCMP en ces termes : «Le comité de Bibwa existe encore. C’est ce comité qui va convoquer l’assemblée au sein de CS Imana. Max Mayaka est le président de coordination de ce comité ».

La crise est donc à son comble au sein de cette équipe. Il ne sera pas étonnant que l’équipe se scinde en deux, comme le cas de Dragons qui a aujourd’hui sa partie dissidente avec le RC Bilima au championnat de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (Epfkin), ou encore le Milan AC et sa dissidente, l’Inter de Milan, etc.

Martin Enyimo

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire