Thauvin, Lemina, Imbula, Mendy… L’OM peut-il encore croire en ses jeunes ?

Placés beaucoup trop vite au rang de futures stars du championnat, Thauvin, Lemina, Imbula et Mendy ont déçu pour leur première saison sous le maillot de l’OM. Et la question se pose aujourd’hui de savoir si les « quatre fantastiques » recrutés l’été dernier ont vraiment la capacité de pouvoir s’imposer à Marseille.

« Je suis encore un jeune joueur. Je n’ai que 21 ans. Et ce n’est que ma deuxième saison en Ligue 1. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre… » Mercredi, c’est presque un mea culpa qu’est venu faire Florian Thauvin devant les médias. L’éphémère joueur de Lille n’a que très peu brillé pour sa première saison à l’OM. Il le sait. Et il s’en excuse. Au cœur de la tempête médiatique qu’il a lui-même déclenchée autour de son transfert l’été dernier, le champion du monde U20 laisse encore ses détracteurs septiques sur sa potentielle réussite au plus haut niveau. S’il a plusieurs fois laissé entrevoir de belles prédispositions, Thauvin a le plus souvent offert l’image d’un joueur trop individualiste, tentant sans cesse de monopoliser le ballon pour attirer la lumière sur lui.

Acheté à prix d’or à Lille (15M€), Thauvin sait que tout le monde attend beaucoup plus de lui. « Je ne lâche pas le ballon assez vite, concède-t-il. Et je ne lève pas forcément assez la tête. On en discute avec les joueurs et le staff« . Ses statistiques prouvent aussi qu’il a eu du mal à peser sur le jeu de l’OM. Il n’a marqué que 6 buts en 27 matchs de championnat. La saison dernière, il avait trouvé 7 fois le chemin des filets en seulement… 13 rencontres de L1 avec Bastia. Le jeune milieu de terrain a baissé son ratio d’efficacité devant le but de plus de 50%… Une vraie déception qui n’inquiète cependant pas son entraineur actuel. « Pour moi il n’y a aucun doute sur Florian, avance José Anigo. Car c’est un gros travailleur. Si c’était un gars qui n’aimait pas bosser, je dirais uniquement qu’il a du talent. Mais il est aussi costaud dans sa tête. Il a un bon mental. Il a tous les ingrédients pour réussir« .

Anigo : « Imbula manque de régularité dans le travail« 

A force de penser à l’avenir sans prendre en compte le présent, les dirigeants olympiens évitent-ils de se poser les bonnes questions ? N’ont-ils pas surestimé le talent de leurs recrues ? Car Thauvin n’est pas le seul exemple de l’échec des jeunes à l’OM cette saison. Les trois autres arrivées de l’été dernier confirment le problème de l’intégration de la jeune génération à Marseille. Si brillant à l’automne, Giannelli Imbula a très vite disparu de la circulation. Anigo ne l’a titularisé que deux fois en championnat en 2014. « Peut-être qu’il manque de régularité dans le travail, dit pudiquement le coach olympien. Il doit développer sa force de travail et de caractère. Mais c’est certainement lui qui a le plus de talent. Il pue le foot. Comme Thauvin. » A force de trop couver leurs poussins, les dirigeants marseillais étouffent leurs ouailles.

Cette stratégie de protection à outrance a conduit les jeunes Marseillais à se déresponsabiliser. En privé, certains d’entre eux n’hésitent pas à confier qu’ils ont mis une croix sur la saison depuis un moment… Comment vont-ils pouvoir repartir du bon pied ? « Vous allez voir une autre équipe la saison prochaine« , assure Mario Lemina. L’ancien Lorientais, seulement 12 fois titulaire en L1 sous le maillot marseillais, espère qu’un nouveau souffle va porter l’OM. L’arrivée de Marcelo Bielsa doit permettre d’être ce catalyseur. Mais le style du coach argentin va-t-il convenir à ces jeunes pousses qui ne se sont pas toujours montrées très professionnelles ? « Chaque coach possède ses qualités mais aussi ses défauts, répond Thauvin. Les joueurs ne réagissent pas de la même manière face à quelqu’un comme lui. Certains vont avoir envie de venir. Mais pour les autres, ça les fera fuir… »

Changer de mentalité

Grand ordonnateur du dernier mercato estival, Vincent Labrune continue de croire à un prochain retour sur investissement des 30M€ misés sur Thauvin (21 ans), Imbula (21 ans), Lemina (20 ans) et Mendy (19 ans). Le président de l’OM ne cache pas que les plus grands clubs européens restent toujours à l’affût de ses protégés malgré la mauvaise saison du club olympien. Manchester United aimerait le profil de Mendy, tandis que Chelsea serait fou amoureux du style de Thauvin… Reste que la jeune garde marseillaise a vu sa cote baisser cette saison. Pour rebondir, les « quatre fantastiques » vont devoir montrer une autre mentalité. Car ils vont se retrouver en première ligne. Appelés à un exode massif, les cadres de l’OM ne seront plus là pour servir de boucs émissaires quand les résultats ne sont pas au rendez-vous.

Après une première saison ratée, les jeunes Marseillais seront attendus au tournant. Ils n’ont plus de joker. Leur force de caractère mais aussi leur implication et leur faculté à progresser seront mises à l’épreuve avec le prochain entraîneur de l’OM. « A Marseille, les gens veulent plus de victoires qu’ailleurs, note Thauvin. Il faut assimiler la culture de la gagne. » En seront-ils capables ?

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire