27.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

dimanche, juillet 5, 2020
- Publicité-

Delly Sessanga: “Quel est l’intérêt du peuple congolais aujourd’hui dans cette histoire de vouloir réviser la Constitution indirectement pour mettre les magistrats sous la coupe du ministre de la justice ?”

« …On a un Premier Ministre qui a un problème avec sa majorité. Donc, c’est une crise entre son gouvernement et sa majorité. Et cette majorité a deux composantes : le FCC et le CACH qui ne sont pas allés aux élections sur une même liste, mais qui se retrouvent en train de s’interroger s’ils doivent poursuivre dans une coalition ou cohabitation. Et donc, qu’il y a crise entre le Parlement et le gouvernement, ce qui peut ouvrir la voie d’autres possibilités constitutionnelles de dissolution de l’Assemblée nationale. S’il est démontré demain que ce gouvernement qui est en conflit avec sa propre majorité, n’est plus en mesure de reconstituer une nouvelle majorité ou à la désignation d’un informateur, une nouvelle majorité se fait jour. Ainsi, on va rentrer dans un mouvement instable. Ce n’est pas souhaitable pour le pays, mais si on arrivait à ces circonstances là, la Constitution offre les moyens de pouvoir résoudre une telle crise », c’est par ces mots qu’a réagi le député national Delly Sesanga Hipungu en rapport avec la crise au sein de la coalition FCC-CACH.

L’arrestation du VPM ministre en charge de la justice, Celestin Tunda Ya Kasende, le communiqué du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba demandant au président de la République à saisir le Conseil Supérieur de la Magistrature pour faire arrêter les magistrats à la base de cette arrestation et la réponse des ministres membres du CACH qui ne se reconnaissent pas dans ce communiqué du Premier ministre, sont les derniers actes qui illustrent les difficultés que traversent cette coalition sans oublier les réactions des états majors politiques des uns et des autres.

Face à cet tableau sombre, l’initiateur du parti Envol a préconisé l’idée de la dissolution de l’Assemblée nationale conformément aux dispositions pertinentes de l’article 148 de la Constitution qui stipulent qu’en cas » de crise persistante entre le Gouvernement et l’Assemblée nationale, le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des Présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale ».

Il ne fait donc aucun doute selon Delly Sesanga que le gouvernement Ilunga ilunkamba est réellement en conflit avec sa majorité , constituée notamment du CACH.

C’est pourquoi, Delly Sesanga Hipungu souhaite que le mécanisme constitutionnel de dissolution soit activé.
« les problèmes qui divisent la majorité sont des problèmes réellement partisans au-delà des vraies préoccupations du peuple congolais », fait il remarqué et de s’interroger: « Quel est l’intérêt du peuple congolais aujourd’hui dans cette histoire de vouloir réviser la Constitution indirectement pour mettre les magistrats sous la coupe du ministre de la justice ? ».

Ainsi, cet élu de Luiza interpelle les uns et les autres sur la situation difficile que traverse le pays du fait que nous avons un pays qui est occupé aujourd’hui par des armées étrangères, une insécurité généralisée, la Covid-19 qui est mal gérée et beaucoup de problèmes en termes de gouvernance de nos provinces.

“Et on va au milieu de cela, improviser une crise parcequ’il y a quelques individus qui veulent mettre la magistrature a leurs bottes et qui amènent le pays à imploser sur le fond », s’inquiète le Député Sessanga qui appelle « tout le monde à reprendre ses esprits pour éviter cette crise », mais, prévient-il « si les faits nous précèdent , on aura pas d’autres choix que d’aller vers une dissolution ».

Thierry Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

RDC : Hamida Chatur Kamerhe est convoquée au parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Matete ce jeudi 2 juillet

Madame Hamida Chatur, épouse du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est attendue ce jeudi 02 juillet 2020 au...

Le mea culpa du roi Belge sur le passé colonial de la RDC : ”Aujourd’hui ce discours mérite de se transformer à des enseignements...

Dans une lettre adressée au Président de la République, Félix Tshisekedi, à l'occasion du 60ème anniversaire de l'indépendance de la RDC, le...

Covid-19/ Économie: Le Gouvernement a remis des chèques à un deuxième groupe d’opérateurs économiques, en vue d’atténuer l’impact de la COVID-19 sur leurs entreprises

Le gouvernement, par le biais du ministère de l'industrie, Julien Paluku, a procédé lundi à Kinshasa, à la remise des chèques à...
- Publicité-