27.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

dimanche, juillet 5, 2020
- Publicité-

Portrait: Jean-Baptiste Okonda: le roi des Tacos à Kinshasa

De son vrai nom Jean-Baptiste Okonda, un jeune entrepreneur congolais, marié et père de 2 filles. Il est détenteur d’une licence en information et communication à l’Université Paris 8 et d’un master obtenu à l’école supérieur de journalisme à Paris.

Il est le fondateur de kin Tacos, une chaîne de restauration rapide très prisée où vient se regaler la Jet-set Kinoise.

Dans une interview exclusive accordée à Direct.cd, ce restaurateur est revenu sur son ascension fulgurant dans le monde de la restauration rapide à Kinshasa et sur le secret de son Tacos fait maison.

Parlant de Kin-Tacos, Jean Baptiste Okonda, tout ému comme s’il parle de sa propre fille, assure que Kin Tacos est une chaîne de restauration rapide implanté à Kinshasa depuis le 15 juin 2019.

Elle a pour spécialité la vente des sandwichs appelés Tacos.

Le Tacos est un sandwich d’origine mexicaine qui contient le riz, le maïs, le haricot, la sauce,… Le tout enveloppé dans une galette appelée la Tortilla.

“Depuis une dizaine d’années nous confie-t-il, le concept a traversé les frontières pour arriver en France. C’est là que l’appellation a été modifiée pour être désigné par French Tacos.”

Le French Tacos contient de la viande, des frites,…

“C’est la French Tacos qui est principalement servi dans nos restaurants étant donné que j’ai travaillé à l’enseigne du Tacos à Paris,” indique-t-il.

Quant à sa motivation d’embrasser une carrière dans la restauration, Jean-Baptiste assure qu’après avoir quitter son emploi à Paris où il vivait, “j’ai voulu rentrer à Kin pour investir dans certains domaines notamment dans la restauration (c’était d’abord l’idée de mon défunt frère en hommage à qui je suis allé jusqu’au bout). Aussi je voulais apporter du nouveau sur le marché et c’est de notoriété public que la restauration est un domaine rentable.”

Et d’ajouter:

“Pour finir c’était ma manière de répondre à l’appel du chef de l’État son excellence Félix Antoine Tshilombo demandant aux congolais de la diaspora de revenir pour investir au pays.”

Par rapport à ses concurrents, Kin-Tacos se place dans la lignée des grands enseignes où le client est roi.

“C’est lui-même qui compose son Tacos. Nous avons aussi notre botte secrète : notre sauce fromagère. Elle est unique, c’est elle qui donne un goût particulier à nos Tacos.”, affirme ce jeune entrepreneur.

Sur l’effectif actuel des travailleurs et sur quels critères de selection ils sont choisis, Jean Baptiste Okonda affirme que Kin Tacos emploi 24 personnes au total sur les 2 sites (Gombe et Ngaliema).

“Nous employons les jeunes (surtout les moins de 25 ans). Nous ne tenons pas d’abord compte de l’expérience ou du diplôme, nous voyons surtout d’autres critères comme la motivation, le dynamisme,… Les autres choses s’accumulent avec le temps.,” a-t-il indiqué.

Comme tout entrepreneur, Jean Baptiste Okonda dit éprouver des difficultés notamment les réalités économiques.

“Il s’agit particulièrement des prix élevés de la viande et autres intrants pour la fabrication de nos Tacos qui nous handicapent car nos prix sont bas. Il y a aussi des problèmes fiscaux sans oublier le manque d’accompagnement efficace pour les entreprises et entrepreneurs locaux,” énumère-t-il.

Sur la stratégie adoptée en ce temps de confinement, le restaurateur affirme que pendant ce temps de confinement, Kin-Tacos a d’avantage renforcer son service de livraison.

“Avant le confinement, les livraisons représentées déjà plus de 20% de notre chiffre d’affaires mais actuellement, de manière générale le chiffre d’affaires a connu une baisse sensible à cause de la crise sanitaire actuelle puisque la plupart de nos recettes était d’abord dû aux ventes sur place.,” soutient il.

Il ajoute que la clientèle kinoise préfère manger sur place que de se faire livrer à la maison.

“La clientèle qui préfère la livraison est d’abord celle travaillant à la commune de la Gombe qui jusqu’à aujourd’hui est confiné.,” note-t-il.

Jean Baptiste Okonda encourage les kinois à se lancer dans le domaine de la restauration.

“Au lieu d’étaler beaucoup de théories j’aimerais seulement leurs dire que la nourriture est vitale. C’est déjà une bonne raison pour entreprendre dans ce secteur. Ceux qui mettront à la disposition des kinois de la nourriture de qualité à un bas prix vont répondre à un des besoins fondamentaux de la population.,” a-t-il soutenu.

Sur ces projets à court et long terme, le propriétaire de Kin-Tacos affirme qu’en moins d’une année ils ont déjà ouvert 2 sites (Gombe et Ngaliema).

“Si l’imprévu du covid ne s’était pas imposé nous en serions déjà à 4 comme prévu au départ avec 2 autres à Limete et à l’UPN. Un déploiement à l’international est déjà envisagé pour l’année prochaine. Le site de Ngaliema se trouve sur l’avenue Nguma 16 référence entrée Mont-fleury et celui de la Gombe est au numéro 16 avenue sergent Moke référence Assanef et Congo loisirs.

Dans son mot de de la fin, Jean-Baptiste Okonda affirme que manger à Kin Tacos vous permettra de bénéficier d’une explosion des saveurs dépourvu de déception.

“J’invite ceux qui n’ont jamais goûté à nos Tacos à vraiment se hâter pour en déguster.
À nos clients, je dis merci et profite de l’occasion pour leurs annoncer l’arrivée des nouvelles variétés dans les menus.,” a-t-il conclu.

Propos recueillis par Samuel Bonyoku

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus lus

RDC : Hamida Chatur Kamerhe est convoquée au parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Matete ce jeudi 2 juillet

Madame Hamida Chatur, épouse du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est attendue ce jeudi 02 juillet 2020 au...

Le mea culpa du roi Belge sur le passé colonial de la RDC : ”Aujourd’hui ce discours mérite de se transformer à des enseignements...

Dans une lettre adressée au Président de la République, Félix Tshisekedi, à l'occasion du 60ème anniversaire de l'indépendance de la RDC, le...

Covid-19/ Économie: Le Gouvernement a remis des chèques à un deuxième groupe d’opérateurs économiques, en vue d’atténuer l’impact de la COVID-19 sur leurs entreprises

Le gouvernement, par le biais du ministère de l'industrie, Julien Paluku, a procédé lundi à Kinshasa, à la remise des chèques à...
- Publicité-