Xénophobie en Afrique du sud : les voix africaines se lèvent pour condamner ces actes de barbarie

Depuis le dimanche 1er septembre des scènes de pillages éclatent dans les centres de Johannesburg et en périphérie. Les commerces détenus par des non-Sud-africains sont pillés, incendiés.

Au moins cinq morts, des centaines de magasins appartenant à des étrangers saccagés, 200 arrestations… Tel est le bilan des violences xénophobes qui embrasent Johannesburg et Pretoria depuis la soirée du 1 er septembre.

Mardi 3 septembre, le gouvernement nigérian a condamné les attaques contre ses ressortissants. Le président Muhammadu Buhari a d’ailleurs dépêché un envoyé spécial en Afrique du Sud.

Condamnation également du président de la Commission de l’Union africaine , Moussa Faki Mahamat.

Plusieurs pays auraient aussi décidé de boycotter le Forum économique mondial sur l’Afrique qui s’ouvre ce mercredi au Cap, comme la République démocratique du Congo, le Malawi ou le Rwanda rapporte la Radio France internationale ( RFI)

Selon les sources concordantes, l’ambassadeur de la RDC en Afrique du sud séjourne actuellement en république démocratique du Congo.

Il sied de preciser que parmis le cinq morts victimes de ces attaques figure un étudiant congolais.

Moise ESAPA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top