Affaire Viol au gouvernorat du Kongo-central : la présumée violée est révoquée

Cette affaire de viol a pris une tournure vertigineuse. Même ses auteurs ne savent plus la maîtriser. Après l’interpellation de la policière qui avait maîtrisé le vice-gouverneur, c’était le tour de madame Mimi Ayita.

La présumée victime de viol a été tout simplement révoquée de ses fonctions d’assistante du gouverneur. Ce, sans autres formes de procès. L’arrêté de sa révocation n’a pas trop motiver cette décision, du reste salvatrice pour l’honneur de la province.

Cet arrêté a été rendu public ce jeudi. Quelques heures après la rencontre qui a eu lieu entre le gouverneur Atou Matubuana Nkuluki et son adjoint, visiblement victime d’un complot et d’une humiliation alarmante. Comme on pouvait le voir pleurant dans le bras de son titulaire.

l’Assemblée provinciale du Kongo-central de son côté, tout comme la Cour de cassation avaient diligenté chacune, une équipe d’enquête. Ces équipes ont pour mission de faire toute la lumière sur ce dossier et établir une fois pour toute les coupables.

Moïse Dianyishayi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top