Moïse Katumbi dénonce le trafic de bois rouges de la RDC vers la Chine

Moïse Katumbi s’insurge pour une nouvelle fois contre la déforestation à grande échelle dans l’ex-Katanga. Un pillage des ressources naturelles de cette province minière que l’ex gouverneur de l’ex Katanga qualifie de « terrorisme écologique » et de « complot contre la République ».

Les forêts humides et claires (Miombo) du Katanga abritent plusieurs espèces végétales et une faune importante. L’exploitation des ressources forestières étaient strictement réglementée durant la colonisation. Après, la coupe de bois parfois abusive a explosée avec de nombreux conflits qui se sont succédé dans le Katanga.

Le magazine Impact a dans son récent numéro attribué ce désordre à l’attribution incontrôlé des contrats miniers.

Pour pallier à cet état des choses,le mouvement citoyen Lutte pour le Changement ( LUCHA) propose l’instation d’  » un moratoire général sur l’exploitation de bois en RDC, le temps de mettre de l’ordre dans ce secteur. Notamment l’exploitation dans les seules zones non protégées et bien délimitées, le reboisement systématique, la traçabilité des revenus.

Moïse Dianyishayi



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top