« Le ministère de l’énergie doit être attribué à un technicien »



En marge du forum national sur l’énergie les experts et chercheurs dans ce secteur haussent le ton pour décourager la gestion des ministères techniques par les politiques, c’est le cas d’Idris Mufuka.
« Il est vrai que les postes ministériels sont de postes politiques mais au-delà de ce positionnement politique , il faudrait que le ministère de l’énergie son tutelle soit un technicien en énergie, c’est comme à la tête du ministère de la santé, où celui de la justice dans toutes les équipes gouvernementales ce sont les mieux qualifiés du secteur qui gèrent. Vous avez un ministre qui a fait le droit et qui est entouré des ingénieurs, vous comprendrez qu’il n’aura pas le pouvoir de contrôler les propositions des ces collaborateurs « 
explique-t-il.

La problématique de l’énergie au pays n’épargne aucun secteur de la vie nationale, les grandes réformes méritent être soutenues avec beaucoup de rigueur et sérieux. « Nous avons appris avec soulagement la convocation par le Président de la République Félix Tshisekedi du forum national sur l’énergie, cette rencontre doit être un cadre de réflexion sur le plan technique et que la politique ne freine pas le débat technique sur l’énergie, le pays a un grand retard dans le secteur, par ce forum le président préconise l’amélioration profonde du taux de déserte en énergie éclectique dans notre pays  » soutient l’ingénieur en énergie renouvelable.

Selon Idris Mufuka, le pays un a des progrès louable sur le plan juridique « nous avons la nouvelle loi sur l’électricité , le programme national pour l’électricité, l’Atlas de l’énergie en RDC, la loi sur la libéralisation du secteur énergétique, ce sont les acquis à capitaliser et de bons fondements  » ajoute le chercheur en électricité

Les recommandations à impact direct sur la vie nationale doivent découler de ce rendez-vous, «  nous proposons que le gouvernement puisse mettre en place l’autorité de régulation du secteur de l’électricité, et aussi l’agence nationale de l’électrification du milieu rural » a-t-il soutenu

« Les recommandations nous les avons connu, ce ne sont pas les bonnes lois qui nous manquent. Pour les solutions durables le chercheur en énergie renouvelable propose la création d’un mécanisme de suivi et de contrôle de l’aspect technique, mais également le suivi de fond destiné à l’électrification du pays, je souhaite que le forum national sur l’énergie arrive à déterminer avec précision les responsabilités du ministère de développement rural vis à vis de celui de l’énergie en ce qui concerne l’électrification du milieu rural, et la redynamisation de l’implantation de différentes centrales électriques sur toute l’étendue nationale« , explique-t-il.

Rappelons que cette initiative du président de la République va réunir toutes les parties évoluant dans le secteur de l’énergie en vue de réfléchir sur les solutions à apporter dans l’amélioration de l’électricité en commençant par sa production, sa distribution et sa consommation

Deward Muamba K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top