Ville de Kinshasa: la traque des marchés illicites piétine

Le Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait lancé depuis juin dernier, l’opération d’éradication des marchés illicites dans toute l’étendue de Kinshasa.

Après son mot d’ordre, c’était au tour de la police de la ville de s’approprier de ladite opération en vue de son exécution.

En ce jour, les vendeurs exposent encore leurs biens en dehors du marché, à l’exemple des marchés Selembao dans la commune de Selembao et celui de Moulaert dans la commune de Bandalungwa, les deux situés à l’Est de Kinshasa.

La poursuite de ladite opération d’assainissement est fantomal. Le relâchement dans le chef de la police est palpable vu l’acte décri précédemment des vendeurs. La population s’inquiète et se pose des questions sur cette manière répétitive de faire de la police, car à l’époque de l’ancien gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, cette dernière s’est comportée de la même manière quant à l’exécution de travaux communautaires et des marchés appelé Salongo.

Rappelons que cette opération a été lancé au mois de Juin dernier. Les vendeurs étaient reprochés d’exposer les biens et leurs vies en vendant en dehors du marché.

Raphael Ngandu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top