Nord-Kivu : des étudiants de Beni réclament la « libération immédiate » de leur Coordonnateur

24 heures après l’arrestation de leur coordonateur,les étudiants de Béni réclament sa libération.

Le comité des étudiants des universités et institutions supérieures de Béni qualifie cet acte « d’arbitraire et illégal » tout en fustigeant les actes de barbarie dont a été victime leur président, Clovis Mutsova.

Les représentants estudiantins des différentes institutions universitaires de Béni précisent que l’appel du COUIB à un regroupement des jeunes au stade de Kalinda « n’avait pas pour objectif de créer une milice si non cela ne ce serait pas fait en plein et en pleine ville ».

Ilaffirme par contre que l’appel concourait à « susciter l’attention sur les violences armées perpétrées depuis 5 ans sur le territoire de Béni dans l’indifférence totale des décideurs nationaux et internationaux ».

Dans un communiqué officiel des FARDC qui date de ce jeudi 15 août, le commandant de la 34e légion militaire de Goma précisait aux « … jeunes désireux de servir sous le drapeau doivent obligatoirement suivre le processus normal de recrutement organisé par les #FARDC » au cas contraire « ils seront considérés comme une force negative et traités comme telle » lit-on dans ce communiqué signé par le général de brigade.

Moïse Dianyishayi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top