Bonne Gouvernance : Bitakwira risque gros !

Après l’arrestation du ministre Bernard Biando, Justin Bitakwira peut s’inquiéter. L’homme de la grand-mère se retrouve indexé par une association dans un projet d’adduction de l’eau potable à Mbanza-Boma, dans la province du Kongo-Central.

Un projet pour lequel il avait déjà été financé à hauteur de 300 millions de francs congolais par le Trésor public. Les bénéficiaires naturels de ce projet, les anciens élèves du collège Notre Dame ont écrit au président de la République pour dénoncer cette exécution « bâclée » de ce projet par le ministère du développement rural.

Le ministre Bitakwira quant à lui évoque une erreur d’évaluation en amont par l’équipe des coréens dépêchée auparavant.

Justin Bitakuira affirme que les travaux sont en cours « et c’est une citerne de 10 000 litres, et non pas de 1000 litres comme le dit l’association, qui a été acquise ». Il qualifie à cet effet la réaction des anciens élèves de cet établissement scolaire de « mauvaise foi » et se dit prêt à faire face à toute forme de contrôle de ce projet.

Moïse Dianyishayi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top