Willy Mishiki : « sylvestre Ilunga a deux chefs, Tshisekedi et Kabila »

Le vice-ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques, Willy Mishiki Buhini, lors d’une émission au studio de Radio Okapi à Kinshasa, le 17/03/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La dernière déclaration du premier ministre à l’issue de sa rencontre avec les délégués de la coalition FCC-CACH ne cesse de susciter les réactions. Le premier ministre envisagait faire rapport de ses consultations au président de la publique et à l’autorité morale du FCC.
Contacté par direct.cd, Willy Mishiki président national de l’Union nationale des nationalistes (UNANA), parti politique membre de la coalition Laluka indique que les jours qui viennent serons très difficiles pour le président Tshisekedi à la tête du pays. La première déclaration de son collaborateur direct, le chef du gouvernement a révélé au peuple congolais qu’il a deux chefs, c’est très mal parti pour cette coalition FCC-CACH qu’il n’accorde pas une année de survie.

« Le premier ministre ne devait pas se référer au sénateur Joseph Kabila sur les questions qui touchent directement à la vie nationale, l’unique institution avec laquelle il devrait collaborer c’est l’institution président de la République et le cas contraire c’est une violation grave de la constitution de la part de sylvestre Ilunga » déplore le président national de l’UNANA.

Selon l’ex vice-ministre de l’énergie, le gouvernement actuel doit avoir pour mission, l’instauration de la cohésion nationale perdue lors des élections 2018.
L’implosion du pays doit être évitée, nous devons nous mettre autour d’une table pour un dialogue sincère et à chaque dialogue a un consensus est inévitable, il permettra au pays d’avoir de dirigeants et représentants du peuple tellement élus » propose l’actuel cadre de Lamuka

Le président national de l’UNANA dit s’être très bien dans sa peau d’opposant, lui comme l’ensemble de partis et regroupements politiques membres de la coalition politique Lamuka ne vont pas prendre part au gouvernement à venir.

Deward Muamba K.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top