Campagne électorale : la Céni traque ses agents-charlatans

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CÉNI) a,

dans un communiqué signé le 16 décembre 2018, par son rapporteur, Jean-Pierre Kalamba, dénoncé les tentatives de corruption dans le chef de certains candidats.

« La CÉNI dénonce toute pratique de corruption dans le chef de certains candidats qui, en lieu et place de battre Campagne, approchent ses agents pour des fins obscures . La CÉNI attire l’attention des candidats qui seraient contactés par ses agents- charlatans en vue de solliciter une attention quelconque contre une éventuelle falsification des résultats en leur faveur, de les dénoncer pour poursuite judiciaire », indique le communiqué .

À cinq jours de la clôture de la campagne électorale, le 21 décembre 2018, certains candidats, à la présidentielle comme aux législatives n’ont pas encore débuté leur campagne.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top